12. juil., 2021

À la suite d’Anne et Joachim, prier pour la sainteté de son couple

Le 26 juillet, l’Eglise célèbre la fête de saint Joachim et sainte Anne. À cette occasion, la Communion Priscille et Aquila propose, par le biais d’une neuvaine, d’invoquer en couple ces deux grands saints pour renforcer son mariage et continuer d’avancer à deux vers la sainteté.

Si les parents de la Sainte Vierge ne sont jamais cités dans le Nouveau Testament, certains évangiles apocryphes y font cependant référence les présentant comme un couple discret mais bien présent. Issus de la société aisée de Jérusalem, saint Joachim, homme pieux et charitable, et sainte Anne, modèle de douceur et de prévenance, ont 50 ans et n’ont toujours pas d’enfant. Malgré leur affliction, ils acceptent cette épreuve avec humilité et confiance, certains de la bonté du Seigneur pour eux. Lors d’une fête religieuse, Joachim se rend au Temple de Jérusalem afin d’y offrir un agneau en sacrifice. Quelle humiliation lorsque le Grand-Prêtre refuse son offrande, considérant que sa stérilité est une malédiction de Dieu ! Blessé, Joachim se retire dans le désert pour y retrouver le silence et la paix. Il y reçoit alors la visite d’un ange…

Au même moment, l’Ange Gabriel apparaît à sainte Anne et lui apprend la naissance prochaine d’une « fille toute bénie par qui toutes les nations de la terre seront bénies et par qui viendra le Salut du monde ». Quel bouleversement cela dut être pour ce couple d’accueillir ainsi la Grâce du Seigneur ! Quelle immense joie ils durent vivre à la naissance de leur petite fille Marie ! Combien ils durent chérir cet enfant que Dieu venait de leur confier après tant d’années d’attente !

Et pourtant, malgré cette immense tendresse qu’ils ont pour leur fille, ils décident de la conduire au temple à l’âge de ses trois ans pour la consacrer à Dieu. Elle y restera et y sera éduquée jusqu’à sa majorité, c’est-à-dire jusqu’à l’âge de douze ans. Par amour et dévotion pour Dieu, Anne et Joachim lui offrent ainsi leur trésor le plus précieux.

Avec les nombreuses joies et épreuves traversées tout au long de leur vie, les parents de la Sainte Vierge rejoignent le quotidien de chaque couple. Source d’inspiration et d’édification, ils sont un modèle de sainteté par la grande tendresse qu’ils se vouent l’un à l’autre, par leur foi et leur confiance inébranlable en Dieu dans les épreuves et par leur grande charité vis-à-vis de leur prochain. Ils viennent aussi confirmer que la sainteté peut se vivre en couple et n’est pas le privilège de certains élus. Ainsi dans son dernier ouvrage Sacrés Couples, le père Pascal Ide exhorte chacun à s’inspirer des couples saints tels que Félix et Elisabeth LeseurBaudouin et Fabiola de BelgiqueCharles et Zita de HabsbourgRaoul et Madeleine Follereau… : « Ce qui est commun à ces couples saints et qui doit être imitable se résume aux vertus théologales : leur foi indéfectible en Dieu, leur espérance inamissible et leur charité donnée ».

Du 18 au 26 Juillet, chaque couple est invité à faire le point sur son mariage et à méditer ensemble sur la manière dont le Seigneur peut agir dans son quotidien. Cette neuvaine est non seulement une occasion de prier à deux en ce temps estival mais aussi d’y retrouver un point d’ancrage et de renouveler les grâces et bénédictions reçues au jour de son mariage. Méditations, témoignages et démarches concrètes viendront ponctuer ces neuf jours et permettront aux couples d’aborder chaque jour des thématiques différentes. A la suite d’Anne et Joachim, n’ayons pas peur de franchir le pas et d’oser croire en la sainteté de son propre couple.

Albane de Cugnac