15. nov., 2021

Synode : la prière de saint Isidore pour être inspiré par l’Esprit saint

Alors que tous les diocèses du monde sont appelés à participer au synode sur la synodalité, cette prière attribuée à saint Isidore de Séville invite à se laisser inspirer par l’Esprit Saint.
Une prière qui ouvre traditionnellement les Conciles, les Synodes et autres rassemblements de l’Église depuis des centaines d’années. Elle était notamment récitée avant chaque session du Concile Vatican II. Intitulée Adsumus Sancte Spiritus, signifiant « Nous nous tenons devant Toi, Esprit Saint », elle est attribuée à saint Isidore, évêque de Séville au VIIe siècle et saint patron d’Internet.

Inauguré par le pape François le 10 octobre dernier, le synode sur la synodalité est un processus inédit de deux ans cherchant à donner la parole au Peuple de Dieu. Il s’inscrit en cela dans la grande réforme du Saint Père initiée en 2013 pour décentraliser la gouvernance de l’Église catholique. Dans cette perspective, l’Eglise catholique est appelée à travailler ensemble sur le thème : « Pour une Église synodale : communion, participation et mission ». Samedi 9 octobre, la veille du lancement officiel du Synode, le pape François avait proposé une définition de ce que pourrait être une Église synodale : « un lieu ouvert où chacun se sent chez lui et peut participer ».

Alors que les fidèles sont appelés à embrasser ce chemin synodal jusqu’en 2023, cette prière invite l’Esprit Saint à agir en eux afin qu’ils puissent être éclairés et guidés. Le dicastère pour le synode propose d’utiliser cette version, afin que tout groupe ou assemblée liturgique puisse prier plus facilement.

Nous voici devant Toi, Esprit Saint ;
en Ton Nom, nous sommes réunis.
Toi notre seul conseiller, viens à nous,
demeure avec nous,
daigne habiter nos cœurs.
Enseigne-nous vers quel but nous orienter ;
montre nous comment nous devons marcher ensemble.
Nous qui sommes faibles et pécheurs,
ne permets pas que nous provoquions le désordre.
Fais-en sorte,
que l’ignorance ne nous entraîne pas sur une fausse route,
ni que la partialité influence nos actes.
Que nous trouvions en Toi notre unité,
sans nous éloigner du chemin de la vérité et de la justice,
en avançant ensemble vers la vie éternelle.
Nous te le demandons à Toi,
qui agit en tout temps et en tout lieu,
dans la communion du Père et du Fils,
pour les siècles des siècles,
Amen.

Mathilde de Robien -