29. nov., 2021

Angélus de l’Avent : ne soyez pas des « chrétiens endormis » !

"Ne permettez pas à votre cœur de devenir paresseux et à votre vie spirituelle de se ramollir dans la médiocrité", a déclaré le pape François lors de l’Angélus le 28 novembre 2021.

« Le secret pour être vigilant, c’est la prière », a expliqué le pape François aux nombreux pèlerins rassemblés place Saint-Pierre pour l’Angélus, ce 28 novembre. La prière permet de maintenir « la lumière du cœur allumée », a souligné le chef de l’Église catholique. Il a mis en garde contre le risque de devenir un de ses « chrétiens endormis » qui « prient comme des perroquets ». « Il y en a beaucoup », a-t-il regretté.

« C’est une vie triste », a déploré le pontife, que celle de celui qui a un « cœur paresseux », qui « regarde vers l’intérieur et pas vers l’horizon ». Ce genre de chrétiens, a-t-il insisté, ont tendance « à poursuivre les choses par inertie » et à « rester indifférent à tout sauf ce qui [les] arrange ».

La somnolence spirituelle

La prière, a expliqué le pape François, doit nous sortir de la « somnolence spirituelle ». « Veillez et priez en tout temps », a-t-il exhorté en citant les Évangiles, invitant à ne pas se laisser appesantir par les « fardeaux de la vie » et à tomber dans l’acédie.

« C’est précisément dans les moments où tout semble fini que le Seigneur vient nous sauver », a expliqué le souverain pontife. Il a encouragé à « l’attendre avec joie même au milieu des tribulations, dans les crises de la vie et les drames de l’histoire ».

La prière « ravive » l’enthousiasme quand il « s’est refroidi » et ramène à Dieu, « au centre des choses ». Le pontife a invité à ne pas négliger la prière, « même dans les journées les plus chargées ». Il a encouragé chacun à pratiquer « la prière du cœur, en répétant souvent de courtes invocations », telle que « Viens, Seigneur Jésus ! », l’invocation de l’Avent.

I.Media