3. janv., 2022

« Jésus n’a pas peur de visiter ton cœur », assure le pape François

Dans sa courte catéchèse prononcée à l’occasion de l’Angélus, le pape François a invité chacun à avoir le courage d’accueillir Dieu dans ses propres "zones d’ombre", le 2 janvier 2022. Il a assuré que Dieu ne craignait pas d’ "habiter une vie minable" et a notamment proposé aux chrétiens de lui confier les problèmes de l’Église.

Le pape François est de nouveau apparu à la fenêtre du Palais apostolique du Vatican dimanche 2 janvier devant des centaines de fidèles rassemblés place Saint-Pierre. Après l’Angélus du 1er janvier sur la prière mariale, le pontife a voulu rassurer ceux qui se tiennent loin de Dieu car ils se pensent indignes de lui. « Si ton cœur te semble trop pollué par le mal, te semble trop désordonné, s’il te plait ne te ferme pas, n’aie pas peur », a-t-il insisté, avant de donner un conseil : « Pense à l’étable de Bethléem. Jésus est né là, dans cette pauvreté, pour te dire qu’il n’a pas peur de visiter ton cœur, d’habiter une vie minable ».

L’évêque de Rome s’est alors demandé si chacun accordait véritablement de la place à Dieu. « Peut-être y a-t-il des aspects de la vie que nous gardons pour nous, des lieux exclusifs, intérieurs, où nous avons peur que l’Évangile entre », a-t-il imaginé.

"Seigneur, je suis dans cette situation et je ne veux pas changer. Mais toi, s’il te plait, ne t’éloigne pas trop."

Soulignant une nouvelle fois que Dieu « veut vivre avec nous », il a proposé que chacun l’invite « officiellement » dans sa vie, « surtout dans les zones d’ombre ». Appelant au courage et à la sincérité dans le dialogue avec Dieu, il a improvisé une courte prière que les chrétiens peuvent réciter : « Seigneur, je suis dans cette situation et je ne veux pas changer. Mais toi, s’il te plait, ne t’éloigne pas trop ».

Avant de conclure, il a demandé de ne pas hésiter à parler à Dieu, « sans crainte », des « problèmes sociaux et ecclésiaux » de notre temps. « Car Dieu aime vivre parmi nous ». Après avoir récité la prière de l’Angélus et béni la foule, le pape François a salué les différents groupes de pèlerins venus du monde entier place Saint-Pierre. Il a renouvelé à chacun ses vœux de paix pour l’année qui débute.

I.Media