8. févr., 2022

Évangéliser ce n’est pas du prosélytisme, c’est un acte d’amour

Il existe une confusion historique et persistante dans de nombreux milieux et dans les cœurs entre annonce de l’Évangile et prosélytisme.

Évangéliser c’est « donner à l’homme l’expérience du Dieu qui l’aime pour que cet homme, cette femme, apprenne à aimer pleinement. C’est avant tout par amour pour cet homme et pour cette femme que nous sommes appelés à évangéliser », a-t-il déclaré. Il ne s’agit pas ici de « défendre une idéologie, ou de vendre un produit — le pape François, aussi bien que le pape Benoît, diraient qu’il ne s’agit pas de prosélytisme —, il s’agit de sauver l’homme en lui apprenant le chemin de l’amour tel que le Christ l’a montré par sa parole et par sa vie ».

Si l’on revient à l’origine du mot « Évangéliser », cela signifie « porter l’évangile, la Bonne Nouvelle qu’est le Christ ». « En quittant le monde, il a investi les apôtres exactement de cette charge : “Allez et annoncez l’Évangile à toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit”, a rappelé avec justesse l’archevêque. « Dieu a voulu l’Église pour qu’elle manifeste à l’homme, et aussi à l’homme d’aujourd’hui, que Dieu veut le sauver. Voilà pourquoi l’Église n’existe que pour évangéliser ». Attention, « ce n’est pas parce qu’il y a une Église que la mission existe. C’est à cause de la mission que l’Église a été instituée. L’Église ne peut pas priver les hommes de la Bonne Nouvelle qu’ils sont aimés de Dieu et sauvés par lui ».

« C’est grâce à la mission que l’Église reste vivante »
L’Église n’a pas été fondée d’abord pour le « confort » des chrétiens, mais pour annoncer l’Évangile à tous les hommes. « Si elle cessait de le faire, ce ne serait plus l’Église telle que le Christ l’a voulue », a prévenu l’archevêque Giovanni Pietro Dal Toso. « C’est grâce à la mission que l’Église reste vivante. Saint Jean Paul II a écrit que la mission témoigne de la maturité de la foi. Là où la foi est vivante, la mission aussi est vivante. Dans le même sens, le pape François a affirmé que la mission est le paradigme de chaque action de l’Église ».

Jesús Colina