19. sept., 2022

Les chrétiens doivent « être rusés » selon l’Évangile, lance le Pape

Devant la « corruption » ou bien les « politiques injustes » qui persistent dans ce monde, les chrétiens ne doivent ni y prendre part, ni se décourager, ni rester indifférents, a insisté le pape François lors de l’Angélus, le 18 septembre 2022. Les disciples du Christ doivent utiliser avec habileté les biens et l’argent de ce monde, non pour eux-mêmes, mais pour générer "l’amour fraternel" et "l’amitié sociale".

Trois jours après son retour du Kazakhstan, le pape François est apparu ce dimanche 18 septembre à la fenêtre du Palais apostolique à l’occasion de l’Angélus lors duquel il a commenté la parabole de l’intendant malhonnête, cet homme corrupteur qui finit par rétablir sa situation avec ruse et qui reçoit finalement l’éloge de son maître. Il s’agit là d’une parabole « un peu difficile à comprendre », a reconnu le pontife argentin.

Pour le Pape, Jésus souhaite par ce récit provoquer ses disciples en leur enseignant que « ceux qui se déplacent dans l’obscurité, selon certains critères mondains, savent comment se sortir des difficultés [et] être plus malins que les autres ». Et de constater que les chrétiens, eux, sont « parfois endormis » ou bien « naïfs » et ne savent pas prendre l’initiative pour trouver les moyens de s’extraire de difficultés.

"Pour hériter de la vie éternelle, il n’est pas nécessaire d’accumuler les biens."

« Parfois, nous nous laissons gagner par le découragement, ou nous tombons dans la complainte et la victimisation », a-t-il alors déploré. Au contraire, il s’agit d’être « rusés selon l’Evangile », d’être « alertes et attentifs » pour discerner la réalité, d’être « créatifs pour chercher de bonnes solutions ».

Le pape François a alors précisé la façon dont un chrétien pouvait se servir de la richesse du monde. « Pour hériter de la vie éternelle, il n’est pas nécessaire d’accumuler les biens », a-t-il confié. Il ne s’agit donc pas d’utiliser ces biens « pour vous-mêmes et votre égoïsme » mais pour « générer des amitiés, pour créer de bonnes relations, pour agir dans la charité, pour promouvoir la fraternité et pour prendre soin des plus faibles ».

I.Media