Une Oasis est une source d’eau vive située au milieu du désert qui permet à celui ou celle qui le traverse, de venir s’y désaltérer et d’y faire de belles rencontres.

Oser Accueillir Sourire Inviter Servir, la première lettre de ces 5 verbes, qui peuvent constituer la devise d’un chrétien, forme un acronyme c’est-à-dire un sigle qui se prononce comme le mot « Oasis »

C’est ainsi que sur notre paroisse, l’OASIS est une porte ouverte où l’on ose accueillir avec le sourire toute personne qui en franchit le seuil ou, inviter à la rencontre et servir avec bienveillance, toute personne qui se sent seule ou isolée, en lui permettant d’exprimer librement, et en toute discrétion, ses besoins et ses attentes afin de l'orienter, si elle en exprime le désir, vers un petit groupe ou une fraternité.

Qui que nous soyons, nous sommes tous invités à franchir un jour les portes de l’OASIS, soit parce que nous arrivons sur la paroisse et nous ne connaissons personne, soit parce que nous souffrons de solitude, ou encore en invitant à la rencontre une personne en situation de fragilité et en l’accompagnant pour la sortir de son isolement.

LES BELLES RENCONTRES DE L’OASIS !

Depuis son ouverture le 2 juillet 2018, l’Oasis a été le théâtre de très belles rencontres !

La première journée était celle où, chaque année, la municipalité de Ploubalay, organise une sortie bateau pour les personnes en situation de handicap. C’est ainsi qu’à leur retour nous avons eu le plaisir d’accueillir Lionel et Hervé avec leurs parents qui ont partagé avec nous, un moment convivial autour d’un café !

Nous avons également eu l’occasion d’échanger avec quelques lancieutins de passage, sur leur vie paroissiale en région parisienne, comme Xavier organiste à Versailles ou encore Alain et Michel, engagés bénévolement au Secours Catholique et Petits frères des pauvres…

Puis ce fut la rencontre avec Josany, jeune femme du Cap Vert, qui souhaitait se préparer au baptême, Valérie qui préparait son mariage devant avoir lieu en Pologne, quelques personnes de passage  acceptant de partager quelques instants avec nous…

Si chacune de ces brèves rencontres présente un intérêt, il en est d’autres qui nous ont marqué plus profondément par l’intensité de leur présence comme ce fut le cas pour Ana, Colette et Amina !

 ANA

Un lundi de juillet 2019, Ana, jeune femme d’origine brésilienne, fait escale à l’Oasis. Partie de Paris en vélo et venant du Mont saint Michel, elle cherche un hébergement pour la nuit avant de repartir sur les routes de Saint Jacques de Compostelle. Elle n’a accepté de s’asseoir avec nous qu’après s’être assurée d’un endroit pour dormir. En effet, elle ne pouvait prendre le risque de s’arrêter trop longtemps si elle avait dû remonter sur son vélo pour continuer sa route. Elle nous a raconté son histoire :

   Malade et souffrant de fibromyalgie depuis son adolescence, Ana avait connu un épisode douloureux qui l’avait amenée à souhaiter mourir, avant de se ressaisir, pensant qu’elle ne pouvait pas faire ça à ses parents. Elle décida alors de faire quelque chose de sa vie et entreprit de faire le pèlerinage de St Jacques de Compostelle. Suite à cette première expérience, elle s’installa à Toulouse et se rend bénévolement dans les hôpitaux pour témoigner de son histoire près des malades qui n’ont plus le goût de vivre !

Depuis, elle a effectué un second pèlerinage avec son chien qui ne la quitte pas et c’est la troisième fois qu’elle réalise cet exploit en parcourant les différents chemins qui mènent à Saint Jacques !

C’est ainsi qu’elle garde en souvenir les nombreuses et belles rencontres qu’elle consigne sur son carnet de route ! 

COLETTE
 
•J’ai rencontré Colette, dans une association où j’étais bénévole. J’avais remarqué qu’elle avait toujours le mot pour rire et lorsque je lui ai dit : « Vous êtes rigolote », elle m’a répondu : « oui, mais quand je vais rentrer chez moi ça ne sera pas pareil ! Je vais me retrouver toute seule avec mes chiens, personne à qui parler ! » Prenant conscience de la situation de solitude dont elle souffrait sous une apparente décontraction, je lui ai proposé de venir à l’Oasis, ce qu’elle a accepté avec plaisir. Depuis, elle vient régulièrement et chaque lundi, nous la voyons s’épanouir davantage !
•Très marquée par les violences dont elle a été victime par son ancien compagnon qui l’a laissée sans ressources, elle avoue garder envers lui une rancœur qui l’empêche d’avancer.
•Lundi dernier, elle a exprimé son envie de rentrer dans l’église, avouant qu’elle avait essayé plusieurs fois sans jamais oser franchir la deuxième porte. Marie lui a alors proposé de l’accompagner, ce qu’elle a accepté avec plaisir après avoir cherché la monnaie pour allumer un cierge. Lorsqu’elles sont revenues toutes les deux, Colette avait le visage transfiguré. Elle n’arrêtait pas de dire qu’elle était soulagée et qu’elle n’avait plus de pensées méchantes ! Elle était tout simplement radieuse !
•Son souhait maintenant est de pouvoir assister à la messe dès qu’elle s'en sentira prête !...

Petits gâteaux confectionnés par Amina pour l'Oasis

AMINA

 J’ai rencontré Amina, jeune femme, musulmane, d’origine marocaine, maman de 4 enfants, dans une association où elle était bénévole pour rendre l’aide qu’elle avait elle-même reçue. Nouvellement arrivée sur Ploubalay avec sa famille après avoir vécu 20 ans en Italie, elle n’a pas encore beaucoup de relations d’autant qu’elle ne maîtrise pas encore très bien notre langue.

Très vite, j’ai remarqué sa douceur, sa gentillesse et son ouverture d’esprit, c’est la raison pour laquelle je l’ai invitée à l’Oasis et elle a tout de suite accepté. Depuis, elle vient chaque lundi jusqu’à 16h30, heure à laquelle elle récupère ses enfants à l’école.

 Elle s’intéresse à toutes nos conversations et bien que nous soyons de religions différentes, nous partageons nos croyances en un Dieu Créateur, Bon et Miséricordieux, ainsi que l’amour du prochain, tout en respectant les différences, sans aucun jugement.

 Sa jeunesse et sa joie de vivre apportent à notre Oasis un véritable rayon de soleil et lorsque nous la remercions pour sa présence parmi nous, elle répond humblement que c’est pour elle aussi un grand bonheur d’être avec des personnes comme nous !

 Ceci n’est-il pas une preuve que, lorsque ce qui nous unit prend le pas sur ce qui nous oppose ou nous divise, il est possible de former de vraies fraternités ?

 

Invitation à la Rencontre lundi 30 décembre

Le lundi 30 décembre 2019 pour fêter le dernier lundi de l'année, l'Oasis ouvrait ses portes pour "inviter à la Rencontre" autour d'une exposition sur le thème "Joie de vivre" !

Une vingtaine de personnes se sont retrouvées pour partager un moment convivial au milieu des  tableaux de Jacky, mais aussi des photos de Françoise, prières et poèmes de Mamita. Ces oeuvres qui, pour la plupart, rendaient hommage à la beauté de la "Création" étaient mises à disposition de chacun qui pouvait se servir à son gré.

La soirée s'est terminée en chansons : chants d'Eglise ou de marins, accompagnés à la guitare par Jacky et chantés par les personnes présentes.

Ci-dessous une video représentant l'exposition sur fond musical avec le poème l'Oasis (écrit par Mamita, mis en musique et interprété par Benjamin).

Le lundi 30 décembre 2019, l'"Oasis" invitait à la "Rencontre" autour d'une exposition en lien avec le Parcours "Joie de vivre" .

Lors de l’Assemblée Paroissiale du 14 avril 2018, organisée par l’EAP de Ploubalay, des hommes et des femmes de bonne volonté se sont réunis pour découvrir et mettre en œuvre les trois thèmes des Actes du synode, choisis pour notre paroisse :

  • Former des fraternités
  • Les jeunes dans la liturgie
  • Créer du lien

Ce dernier étant apparu comme essentiel pour assurer une meilleure cohésion entre les équipes des différents relais qui ne se connaissent pas, quelques personnes considérant que la Maison Paroissiale, nouvellement inaugurée, était un merveilleux outil pour créer du lien, ont proposé d’ouvrir ses portes, chaque lundi entre 14h30 et 17h30 pour « Inviter à la rencontre » les paroissiens habituels ou occasionnels des différents relais afin de faire connaissance, ou rompre l’isolement de ceux qui n’ont personne à qui parler.

C’est ainsi que, tout au long de l’été, une trentaine de personnes, hommes et femmes confondus, ont franchi le seuil de cette « Oasis » pour partager un moment convivial autour d’un café.

Forte de cette expérience positive, une petite équipe a rencontré notre nouveau curé, le Père Olivier qui a donné son feu vert pour la prolonger tout au long de l’année, répondant ainsi au souhait de notre Pape François qui a dit :« Les paroisses doivent être des maisons dont les portes sont toujours ouvertes, des lieux où la charité ne dort jamais ! »

SI VOUS PASSEZ PAR LA, N’AYEZ PAS PEUR D’ENTRER !

L'Oasis bilan septembre 2018