24. mars, 2020

« Je suis heureux d’avoir retrouvé Dieu »

"Même dans mes pires cauchemars, je n’aurais jamais imaginé vivre un jour tout ce qui se passe depuis trois semaines dans mon hôpital », commence le témoignage bouleversant d’un médecin de 38 ans travaillant dans un hôpital de Lombardie posté le 21 mars sur la page Facebook d’un mouvement italien d’évangélisation True Love in Jesus – 100% Vero Amore. En effet, Iulian Urban a partagé avec les internautes son quotidien terriblement difficile dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus : « Le fléau devient de plus en plus grand. Le cauchemar nous atteint de plus en plus. Au début il y avait quelques personnes malades, ensuite des dizaines, maintenant des centaines. Mes collègues et moi, nous ne sommes plus des médecins, mais des trieurs qui décident qui doit vivre et qui doit rentrer à la maison pour y mourir », constate-il.
Dans son post, le docteur Urban reconnaît qu’il a été athée toute sa vie. Ne lui avait-il pas été enseigné pendant ses études de médecine, rappelle-t-il, que la science exclue l’existence de Dieu ? Cependant, tout a changé pour lui le jour où un prêtre, aumônier des hôpitaux de 75 ans, est arrivé dans son service. C’était il y a neuf jours :
« Il avait un regard bienveillant. Un homme bien. Bible en main, il passait d’une chambre à l’autre pour accompagner les personnes en train de mourir. C’était impressionnant pour nous de l’observer. Épuisés physiquement et psychiquement, nous cherchions à le voir un moment et à l’écouter. En le rencontrant, je me suis rendu compte que là où l’homme ne peut rien faire, Dieu peut agir. Dès que nous avions cinq minutes, nous demandions à Dieu de l’aide. Depuis, nous échangions beaucoup. Je ne pouvais pas croire que mes collègues et moi, tous athées bien trempés, nous joignions aux prières de ce prêtre chaque jour pour demander au Seigneur la paix et l’aide pour soigner les malades »
Malheureusement, l’aumônier est mort il y a quelques jours. Mais, comme témoigne le médecin, sa présence jusqu’au dernier jour a apporté la paix et l’espoir à tous les soignants de son service.
« Je ne suis pas retourné chez moi depuis six jours. Je ne me souviens pas quand j’ai mangé la dernière fois. Peu importe. Je me rends compte que ma vie d’avant n’avait pas de sens. À partir de maintenant et jusqu’au dernier souffle de ma vie, je vais me consacrer à aider les autres. Je suis heureux d’avoir rencontré Dieu grâce à ce prêtre, en plein milieu de la souffrance et la mort de mes patients. Dieu est là, l’espoir est là.
"

Un médecin italien de Lombardie, touché par le fléau mortel de l’épidémie de Covid-19, témoigne de son quotidien et de son retour à Dieu grâce à une rencontre bouleversante dans les couloirs de son hôpital…