14. avr., 2020

(Jn 20, 11-18) En ce temps-là, Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs

"Voulez-vous, vous aussi, rencontrer Jésus ressuscité comme Marie-Madeleine? Eh bien, suivons le même itinéraire qu’elle, elle nous conduira à Lui:
1 – tenons-nous »près du tombeau de Jésus », et non pas, comme si souvent, près des nôtres
2 – »tout en pleurs », c’est-à-dire le cœur ouvert, pur, sans masque, sans faux semblant
3 – et penchons-nous vers le tombeau: recherchons-le, Lui, et non pas nous, avec ténacité, même dans l’obscurité.
4 – C’est alors que bien souvent nous apparait un ange : personne, chose, événement qui nous remet sur le droit chemin et nous rapproche de Jésus: »elle se retourna; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus ».
5 – Et c’est là que s’opère la bascule: ce n’est plus Marie qui prend les choses en main, qui agit, mais Jésus qui intervient, interroge, et prononce le nom qui va lui ouvrir les yeux et provoquer la rencontre.
En ce jour, chers frères et sœurs, suivons donc Marie-Madeleine, apôtre de Jésus ressuscité, et si nous voulons Le rencontrer, empruntons son chemin. Le rechercher Lui, et non pas nous-même, et non pas le regard des autres, avec un cœur ouvert, avec ténacité, et c’est certain, nous le rencontrerons !
Bon courage à tous, encore un mois à tenir ! Nous prions bien pour vous !"

Evangile commenté par p. Bertrand