25. mai, 2020

« Là où l'Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté » (2 Co 3,17)

Bientôt 15 jours que nous sommes libérés. Libérés, certes, mais pour autant sommes-nous libres ? Et qu’est-ce que la liberté ?
Pfiouh ! On dirait un sujet du bac. C’est le Père Lionel qui s’y colle pour nous apporter ses lumières sur le sujet.
Depuis deux semaines, on observe les groupes se former entre les je-m’en-foutistes, les méga-inquiets, les hyper-légalistes, les toujours-confinés, les économistes-consommateurs parce que « faut bien que ça reparte », chacun étant persuadé d’être dans le vrai et s’exaspérant parfois de n’être pas suivi. Faites comme moi enfin !!
En pleine neuvaine à l’Esprit Saint, comment ne pas penser précisément que c’est l’Esprit de liberté que nous devons attendre, Lui qui permet à chacun d’être l’unique que Dieu veut ici et maintenant, appelé à participer symphoniquement au bien commun ? Un orchestre où les cuivres obligeraient tous les instruments à devenir cuivre deviendrait une fanfare. Attention, c’est festif une fanfare hein, mais au bout d’un moment ça lasse. Et puis ça n’offre pas les possibilités d’un orchestre.
A l’Ascension, les Apôtres n’avaient toujours rien compris alors qu’ils avaient vus le Christ ressuscité. C’est à la Pentecôte que tout s’éclaire. Alors patience mais dans 8 jours, pas de blague : viens Esprit Saint ! Bon we les matelots en escale, on est ensemble !

Matthieu