18. juin, 2021

Ce jour où nous avons redécouvert, sans masque, la puissance du sourire

Heureuse nouvelle! Depuis quelques heures le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire, sauf dans certaines circonstances. Le masque reste en effet de rigueur en extérieur dans les lieux « où l’on se regroupe », comme les files d’attente, les marchés, les tribunes d’un stade et autres « lieux bondés ». Jeudi matin, si certains, par manque d’information, commodité ou peur, ont malgré tout conservé une habitude ancrée depuis plusieurs mois, d’autres ont redécouvert la joie de se promener nez au vent et de sourire aux passants.

 Jour béni ! Car il n’est plus besoin de prouver que le sourire rend heureux et rend les autres heureux, comme l’ont si bien dit les poètes avant nous. « Clé secrète qui ouvre bien des cœurs », « commencement de l’amour », le sourire « donne de la lumière », « arrange tant de choses », tout en venant « du profond de l’être ». Le frère Alain Quilici va même jusqu’à interroger : « Et si le sourire était la marque de cette image de Dieu à laquelle l’homme a été créé ? (…) On dit qu’au Ciel les anges sourient sans cesse tant ils sont heureux d’être en continuelle relation avec leur Seigneur. Voilà pourquoi sourire c’est inaugurer le Ciel sur la terre. »