7. août, 2021

Vaccination et pass sanitaire : ce que dit l’Église de France

Dénonçant l’utilisation de l’étoile jaune de la Shoah par certains opposants à la vaccination, les évêques de France se sont déclarés favorables à la vaccination contre le Covid-19.
Tandis que le Parlement vient d’adopter définitivement, dans la nuit du dimanche au lundi 26 juillet, la loi qui prévoit l’obligation vaccinale pour les soignants et l’extension du pass sanitaire, les évêques ont eux aussi pris position, dans une discrète tribune publiée le 22 juillet, sur le pass sanitaire et la vaccination. Dénonçant tout d’abord l’utilisation de l’étoile jaune de la Shoah par certains opposants à la vaccination, ils ont pris position sur la vaccination contre le Covid-19 en déclarant que « la vaccination dont il est question est la réponse médicale disponible pour faire face à une épidémie qui risque de paralyser encore la vie économique mais surtout la vie sociale et les échanges d’affection et d’amitié ».

Concernant l’obligation vaccinale pour les soignants et l’extension du pass sanitaire, ils rappellent qu’en agissant ainsi « le gouvernement assure ses responsabilités légitimes sous le contrôle du parlement ». « Il appartient aux instances juridictionnelles de notre État de droit de vérifier que l’imposition du passe sanitaire est conforme au droit, limitée à la durée de l’épidémie sous une forme gravement contagieuse et que les restrictions aux libertés d’aller et venir sont proportionnées. »

Cette épidémie nous fait éprouver à tous combien nous sommes responsables les uns des autres.

« Ne confondons jamais la liberté de voyager et celle d’exister ni la liberté d’aller au cinéma ou au café et celle de louer Dieu ou de ne pas le louer, même s’il est clair que ni l’État ni les citoyens ne doivent négliger que toutes les libertés se tiennent », concluent-ils. « Cette épidémie nous fait éprouver à tous combien nous sommes responsables les uns des autres. C’est comme une annonce de l’unité du genre humain et de l’union intime avec Dieu ».

Agnès Pinard Legry