30. août, 2021

Le Pape appelle à intensifier la prière et à jeûner pour l’Afghanistan

À l'issue la prière de l'Angelus, prononcée dimanche 29 août, le Souverain Pontife a exhorté les fidèles à prier et à jeûner pour l'Afghanistan. La situation reste alarmante dans le pays tandis que les opérations d'évacuations touchent à leur fin.


«Je lance un appel à tous : intensifier la prière et pratiquer le jeûne », a exhorté le pape François à propos de la situation afghane, lors de l’Angélus prononcé le 29 août 2021. Il a fait par de sa peine après les attaques-suicides survenues le 26 août dernier à l’aéroport de Kaboul.

« Je suis avec une grande préoccupation la situation en Afghanistan », a insisté le pontife argentin depuis la fenêtre du Palais apostolique. Devant la foule réunie place Saint-Pierre, il a dit participer aux souffrances « de tous ceux qui pleurent pour les personnes qui ont perdu la vie dans les attaques-suicides qui ont eu lieu jeudi dernier ».

« Je demande à tous de continuer à aider ceux qui sont dans le besoin et de prier pour que le dialogue et la solidarité puissent conduire à l’instauration d’une coexistence pacifique et fraternelle et offrir un espoir pour l’avenir du pays », a-t-il plaidé.

« Comme chrétiens, cette situation nous engage »
Dans des « moments historiques comme ceux-là. Nous ne pouvons pas rester indifférents », a alerté le chef de l’Église catholique. « Comme chrétiens, cette situation nous engage », a-t-il affirmé, avant de lancer son appel à la prière et au jeûne.

« Prière et jeûne, prière et pénitence. C’est le moment de le faire », a-t-il répété. Peu avant, il avait remercié les personnes qui agissent pour ces populations éprouvées, « en particulier les femmes et les enfants ».

Le 15 août dernier alors que les Talibans s’apprêtaient à prendre Kaboul, le pape François avait appelé chacun à prier avec lui « le Dieu de la paix » afin que « cesse le vacarme des armes et que les solutions puissent être trouvées à la table du dialogue ».

I.Media