11. sept., 2021

Ces services à la paroisse auxquels vous n’aviez pas pensé (et qui pourraient vous plaire)

Il existe mille et une manières de se rendre utile à sa paroisse… Peut-être n’avez-vous pas pensé à ces huit idées.


« Dame caté, ce n’est pas pour moi. La prépa baptême encore moins. Faire chanter n’en parlons pas, non vraiment Monsieur le curé, je ne vois pas comment je peux aider ! ». Refrain tentant en ce début d’année bien chargé. Mais réduire la vie de la paroisse à l’organisation des messes et à la préparation des sacrements, c’est aller vite en besogne.

La rentrée sonne aussi la reprise de la vie paroissiale et de ses nombreuses activités… Activités qui ne peuvent fonctionner sans l’aide de dévoués bénévoles, jeunes et moins jeunes. Quel que soit son âge et sa disponibilité, il est certain de trouver dans une paroisse un service qui nous corresponde et qui soulagera le prêtre. Plus on est nombreux, moins la charge est lourde à porter. De nombreux postes peuvent vous surprendre, et vous attendre…

1 - CATHO-GEEK
Vous êtes fan d’informatique, à l’aise sur Internet, fin connaisseur des réseaux sociaux ? Les paroisses qui ne sont pas encore complètement 2.0 ont certainement besoin de vos compétences. Le site Internet a-t-il besoin d’être modernisé ? Remis à jour ? Votre paroisse a-t-elle un profil Facebook ? Très utile pour communiquer les changements d’horaires de messe ou diffuser des articles d’Aleteia !

2 - PLUME FACILE
Si vous aimez écrire, mettre en page, partager les belles histoires de votre paroisse, renseignez-vous pour savoir s’il existe une équipe en charge d’une feuille d’information paroissiale. Au risque de la monter vous-même ! Libre à vous, en accord avec le curé bien entendu, de définir la périodicité selon vos disponibilités. Une bonne manière de créer du lien avec les autres paroissiens et de mettre en lumière les événements qui ponctuent la vie de votre communauté.

3 - CHEF DE CHANTIER
Votre paroisse abrite un certain nombre de bâtiments, à commencer par l’église et le presbytère. Des bâtiments qui demandent de l’entretien. Il peut arriver que telle chapelle ait besoin d’être repeinte, les lumières changées, l’église insonorisée… Autant de petits ou grands chantiers qui nécessitent quelques bras. Alors pourquoi pas les vôtres si cela vous tente ?

4 - FLEURISTE DANS L’ÂME
Le métier dont vous rêvez peut-être depuis toute petite mais qui ne s’est pas concrétisé ? Ce service rendu à la paroisse peut s’avérer une belle occasion de l’exaucer. Cela demande un peu de talent et de temps, mais quelle joie d’avoir la capacité d’embellir les cérémonies !

5 - BABYSITTER À SES HEURES
Si vous aimez les enfants, jouer avec eux, leur raconter des histoires, ne vous privez pas de proposer de garder les petits enfants pendant la messe ! Il y a sûrement tout près de l’église une salle de caté ou une petite sacristie qui puissent accueillir ce petit monde. Les parents vous en seront très reconnaissants. Et c’est l’occasion de faire connaissance avec de nombreuses têtes blondes (et accessoirement de remplir son carnet de babysittings pour les soirs de semaine !).

6 - STAR DE L’ÉVÈNEMENTIEL
Si les années Covid ont mené la vie dure à ceux qui aiment organiser les festivités à la sortie de la messe ou les conférences du soir, cette année laisse entrevoir de beaux jours pour les doués en évènementiel. Pas de doute quant au succès des apéritifs, les communautés paroissiales sont avides de pouvoir se retrouver. A vos idées pour recréer un bel esprit de paroisse !

7 - PHOTOGRAPHE
Passion partagée par beaucoup, la photo est un vrai talent pour une paroisse. Les belles occasions ne manquent pas pour un photographe attaché à la paroisse : fêtes, solennités, sacrements… Un photographe attitré permet d’une part de ne pas multiplier les photographes le jour des cérémonies religieuses, d’autre part d’avoir la garantie de jolies photos à publier sur le site, les réseaux, la feuille paroissiale…

8 - AUPRÈS DES MALADES ET DES PERSONNES ÂGÉES
Dans de nombreuses paroisses existe le SEM (Service évangélique des malades) ouvert à tous ceux qui ont le souci, au nom de l’Évangile, de rendre visite à tout malade ou toute personne âgée isolée, à leur domicile ou dans les maisons de retraite (EHPAD). Des formations sont organisées dans les diocèses. Peut-être un service qui répond à un désir profond ?

 Mathilde de Robien