25. sept., 2021

Dans neuf villes au même moment, comment va se passer le Congrès Mission ?

Du 1er au 3 octobre prochain, neuf villes de France accueillent le Congrès Mission. Nouvelles villes mais format similaire pour cet événement qui a fait ses preuves depuis sept ans. Tables rondes, ateliers pratiques, journée des prêtres, accueil des familles, il y en aura pour tous les goûts...et pour toutes les missions !

Trois jours dédiés à la mission, voilà l’objectif du Congrès Mission qui rassemble depuis sept ans tous ceux qui veulent s’engager et devenir missionnaires. Si le succès de la formule ne se dément pas, cette année, les participants sont attendus encore plus nombreux puisque le Congrès vient à eux en se délocalisant dans neuf villes différentes : Toulouse, La Rochelle, Rennes, Besançon, Lille, Strasbourg, Orléans, Lyon, Marseille.

Une vitrine de la vitalité de la mission en France
Vitrine de la vitalité de la mission en France mais aussi « capteur des attentes et des aspirations de nos concitoyens », le Congrès Mission s’apparente à un laboratoire. Chaque participant réfléchit, à travers des ateliers, des tables rondes ou des rencontres, aux actions simples et à sa portée qu’il peut réaliser pour évangéliser. Compte tenu du nombre d’associations présentes, chacun peut y découvrir une modalité d’annonce proche de sa personnalité.

Concrètement, les trois jours de l’événement sont rythmés par quatre “temps” différents. Il y a les ateliers dans lesquels des acteurs de terrain transmettent aux participants les outils pour monter des projets missionnaires en paroisse, en famille, dans la rue etc. Les tables rondes rassemblent des intervenants spécialistes d’un sujet (écologie, milieu hospitalier…). Haut lieu de convivialité, le village regroupe des associations, communautés et mouvements chrétiens en un même lieu afin de présenter leurs initiatives missionnaires. Enfin, des plénières sont organisées afin de partager des temps de prière tous ensemble.

Si les propositions sont nombreuses et variées, une chose est certaine, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges, de l’adolescent au retraité et du nouveau converti au pilier de paroisse ! Par exemple, au Congrès mission de Besançon, on se demandera « Jésus est-il sur YouTube ? », avec la maman du bienheureux Carlo Acutis et le curé de TikTok, le père Vincent Cardot (samedi 2 octobre à 9h). À Strasbourg, « Les femmes sont-elles l’avenir de la mission » (dimanche 3 à 9h) avec Martin Steffens et Claire de Saint-Lager. À la Rochelle on réfléchira sur « C’est quoi une “famille missionnaire ? » (samedi 2 octobre, 9h) et à Lyon, par exemple, « Peut-on encore évangéliser dans les établissements catholiques? » (dimanche 3 octobre, 9h). Les ateliers pratiques proposés en grand nombre les après-midi portent sur des actions concrètes, en paroisse, en famille ou même en classe.

Déjà 1.000 personnes sont inscrites au Congrès Mission de Lyon, les autres villes ne sont pas en reste. Ce premier week-end d’octobre pourrait bien mettre le feu dans de nombreux diocèses de France.

Bérengère de Portzamparc