17. janv., 2022

Et si faire la vaisselle était le meilleur chemin vers la sainteté ?

Si vous recherchez la perfection dans votre vie spirituelle, sachez que le chemin le plus court pour y parvenir se trouve bien souvent juste devant vous.

Il est tentant de penser que la perfection de la vie spirituelle consiste à devenir un ermite dans le désert et à se résigner à un régime de sauterelles et de miel. Pourtant, pour la plupart d’entre nous, c’est là un chemin très éloigné de la perfection ! Mais en réalité, La perfection ne consiste pas à faire des choses extraordinaires, mais à faire des choses ordinaires d’une manière extraordinaire.

Bien accomplir les tâches quotidiennes
Saint John Henry Newman a expliqué ce principe dans l’une de ses méditations, intitulée « A Short Road to Perfection ». Il écrit notamment ceci : « Les saints hommes disent que pour être parfaits nous n’avons rien d’autre à faire que de bien accomplir les tâches ordinaires de la journée. Un court chemin vers la perfection : court, non pas parce que facile, mais parce que approprié et accessible. »

Souvent, l’activité la plus héroïque que nous puissions accomplir dans la journée c’est de faire la vaisselle ! Cela suppose de renoncer à une volonté égoïste et de faire une action charitable pour l’ensemble de la famille. Et dites-vous bien que cela peut se décliner à quantité d’autres tâches du quotidien. Pas seulement la vaisselle. Alors que nous sommes souvent à la recherche de quelque chose de « saint » à faire, il faut avoir en tête que nous pouvons devenir des saints là où nous sommes. Newman affirme d’ailleurs cette vérité essentielle, et nous encourage à rechercher dans nos tâches quotidiennes un moyen pour devenir des saints :

Si vous me demandez ce que vous devez faire pour être parfait, je dirai d’abord, ne restez pas au lit au-delà de l’heure prévue pour le lever ; dirigez vos premières pensées vers le Seigneur ; aller visiter le Saint Sacrement ; dites l’Angélus dévotement ; mangez et buvez à la gloire de Dieu ; récitez bien le Rosaire ; soyez recueillis ; écartez vos mauvaises pensées ; faites bien votre méditation du soir ; faites votre examen de conscience quotidien ; allez vous coucher en temps voulu, et ainsi vous serez parfait.

C’est simple, n’est-ce pas ? C’est un « court » chemin vers la perfection, mais qui n’est pas sans croix ni sans souffrances. Si nous voulons devenir des saints, nous n’avons pas besoin de nous retirer de tout contact humain. Devenir un saint signifie avant tout accomplir chaque tâche avec beaucoup d’amour et de dévotion.

Philip Kosloski