27. févr., 2022

Où prier pour l’Ukraine ce week-end ?

Face à l’offensive militaire menée par la Russie en Ukraine, de nombreuses initiatives de prière sont prises partout en France.

Alors que la situation se détériore d’heure en heure en Ukraine, les appels à la prière pour pour la paix dans le pays et en Europe se multiplient. Chaînes de prière, veillée, intention particulière… Voici une liste non-exhaustives d’initiatives prises en France ce week-end.

  • À LA MESSE DOMINICALE DANS VOTRE PAROISSE

« Nous, chrétiens, avons besoin de participer à la messe dominicale parce que c’est seulement avec la grâce de Jésus, avec sa présence en nous et entre nous, que nous pouvons mettre en pratique ses commandements », rappelle régulièrement le pape François. À la messe, la prière est soutenue par celle des autres, par leur chant, leur recueillement, leur témoignage. Elle permet aux fidèles de puiser l’énergie nécessaire pour pratiquer l’Évangile mais aussi confier au Seigner des intentions particulières, des inquiétudes. Alors que le conflit en Ukraine est au cœur des préoccupations, ce dimanche, dans la prière personnelle ou à travers une intention dans la prière universelle, chaque fidèle et chaque paroisse est invité à confier tout particulièrement l’Ukraine et ses habitants au Seigneur. Mgr Jean-Pierre Batut par exemple, évêque de Blois, « invite tous les diocésains, tous les habitants du Loir-et-Cher, tous les hommes et femmes de bonne volonté, à prier pour la paix en Ukraine et en Russie le dimanche 27 février, particulièrement lors des messes dominicales », a-t-il communiqué.

  • DES TEMPS DE PRIÈRES DANS PLUSIEURS VILLES

Dès jeudi 24 février au soir, plusieurs veillées de prières ont été lancées en France dont une à la cathédrale greco-catholique de Saint-Volodymyr-le-Grand, à Paris. Ce vendredi la communauté de Sant’Egidio à Paris en a également proposé une. Mais ce sont loin d’être les seules. Dimanche 27 février, par exemple, l’archevêque de Rennes, Mgr Pierre d’Ornellas, invite tous les catholiques « à se réunir afin de prier ensemble pour la paix et la fraternité. » À Lourdes, chaque soir à 18h30, jusqu’au 2 mars, une prière internationale pour la paix se tiendra devant la Grotte. Les fidèles qui le désirent peuvent se rapprocher de leur paroisse ou de leur diocèse pour voir si des initiatives sont prises.

 

  • DES CHAPELETS EN LIGNE

« Le chapelet est ma prière préférée. Prière merveilleuse dans sa simplicité et sa profondeur », avait déclaré Jean Paul II au début de son pontificat. Et la Vierge Marie, Reine de la Paix, n’est-elle pas la meilleure médiatrice pour intercéder auprès de son Fils pour demander la paix en Ukraine et dans le monde ? Pour celles et ceux qui affectionnent tout particulièrement cette prière, pourquoi ne pas se rapprocher d’un mouvement ou d’un groupe au sein de votre paroisse pour proposer de le dédier tout particulièrement au peuple ukrainien et à la paix ? Aleteia en propose un en ligne sur Facebook vendredi à 20h. Le Forum International d’Action Catholique (FIAC), avec toutes les associations d’Action Catholique dans le monde, a pour sa part donné rendez-vous pour un chapelet ce dimanche 27 février à 11h15.

  • UNE COURTE PRIÈRE EN LIGNE

Le réseau Hozana propose une prière courte et pratique en ligne pour l’Ukraine et ses habitants. Une fois que vous cliquez sur l’onglet « prier » une bougie apparaît qui se charge progressivement en une quinzaine de secondes. Une fois le temps écoulé, vous pouvez cliquez sur l’onglet « Amen » symbolisant la fin de votre prière. Vous pouvez la répéter plusieurs fois par jour si vous le souhaitez.

  • LE 2 MARS PROCHAIN

Le pape François a décidé une journée de prière et de jeûne le 2 mars, date qui marque l’entrée en Carême avec le Mercredi des cendres. « À l’absurdité diabolique de la violence, nous répondons par les armes de Dieu, par la prière et le jeûne », a-t-il indiqué lors de l’audience générale. « Que la Reine de la paix préserve le monde de la folie de la guerre. Une invitation à laquelle a répondu positivement le président de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Éric de Moulins-Beaufort. « Ce jour-là, les chrétiens entrent en carême et sont invités à prier davantage et à jeûner. Nous offrirons cela pour la paix et la justice, en communion avec tous ceux qui en Ukraine et en Russie aspirent à la paix, à la vérité et à la justice », a-t-il écrit. « Que le Seigneur éclaire les gouvernants, convertisse les cœurs qui doivent l’être et soutienne tous ceux qui se mobiliseront pour restaurer la paix, le dialogue et la concorde entre les peuples. Qu’il inspire aux évêques des différentes confessions les paroles et les gestes qui réconforteront et qui serviront le véritable esprit de paix. »

Agnès Pinard Legry