17. mars, 2022

Ukraine : le pape François a discuté avec le patriarche Kirill

Le pape François et le patriarche russe Kirill ont échangé en visioconférence ce mercredi 16 mars sur le conflit en Ukraine. Ils ont reconnu que "l'Église ne devait pas utiliser le langage de la politique".

Le pape François et le patriarche russe Kirill ont échangé en visioconférence le 16 mars 2022 sur la « guerre en Ukraine et sur le rôle des chrétiens et de leurs pasteurs qui doivent tout faire pour que la paix règne », a rapporté le Bureau de presse du Saint-Siège, confirmant une information transmise par le site de l’Église orthodoxe un peu plus tôt dans la journée.

François a remercié Kirill pour cette rencontre. « L’Église ne doit pas utiliser le langage de la politique, mais le langage de Jésus », a convenu le Pape avec le patriarche, rapporte le Saint-Siège. Soulignant leur appartenance au « même peuple saint qui croit en Dieu, en la Sainte Trinité, en la Sainte Mère de Dieu », le Pape a encouragé leurs deux Églises à s’unir « pour aider la paix, pour aider ceux qui souffrent, pour chercher des voies de paix, pour arrêter le feu », déclare le Saint-Siège.

Les deux parties, rapporte le Saint-Siège et le Patriarcat de Moscou, ont mis en avant l’importance du processus de négociation en cours. Le pape François a enfin déclaré, selon le Saint-Siège, que « ceux qui paient la facture de la guerre, ce sont les gens, ce sont les soldats russes et ce sont les gens qui sont bombardés et qui meurent ».

Kirill demande une « paix juste »
L’Église orthodoxe russe a rapporté pour sa part avoir discuté des « aspects humanitaires de la crise actuelle » et avoir partagé leur espérance que le « processus de négociation en cours » permette l’avènement d’une « paix juste » le plus rapidement possible.

Le communiqué russe déclare que lors de la réunion, le patriarche aurait « exprimé sa satisfaction quant à la possibilité d’avoir cette rencontre », la première depuis le début depuis le début du conflit. Il avait rencontré le nonce en Russie, Mgr Giovanni d’Aniello, le 3 mars dernier.

Pas d’allusion à une prochaine rencontre
Outre le Pape et le patriarche, ont assisté à cette réunion le métropolite Hilarion, président du département des relations extérieures de l’Église orthodoxe russe, et Igor Nikolaev, membre du secrétariat des relations extérieures de l’Église orthodoxe pour les relations inter-chrétiennes. Du côté catholique, le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, et le Père Jaromir Zadrapa, membre du Conseil, étaient aussi présents.

Lors de l’entretien, « un certain nombre de questions d’actualité concernant l’interaction bilatérale » ont aussi été abordées, souligne le communiqué, qui ne fait pas référence au projet de rencontre entre les deux leaders chrétiens. Ils s’étaient déjà rencontrés à Cuba en 2016.

I.Media