23. août, 2022

Pourquoi la nouvelle campagne du Planning familial fait-elle polémique ?

La dernière affiche publiée mercredi 17 août par le Planning familial suscite une vive polémique. La raison : l’image met en scène un homme enceint accompagné du texte "Au Planning, on sait que des hommes aussi peuvent être enceints".

« Au Planning, on sait que des hommes aussi peuvent être enceints. » Cette phrase, accompagnée d’une illustration représentant deux hommes sur un canapé dont l’un apparaît « enceint », constitue la nouvelle affiche publiée le 17 août par le Planning familial. Un dessin réalisé par le dessinateur Laurier The Fox qui s’est réjoui sur Twitter que le Planning familial mette en place « des outils pour mieux connaitre son corps, contraceptions, IVG, santé sexuelle… sans jugement ni discriminations. »

La surprise provoquée par la diffusion d’une telle affiche qui n’est autre qu’un déni de réalité a rapidement laissé place à de vives réactions et incompréhensions sur les réseaux sociaux. De politiques, d’associations mais aussi plus largement d’internautes et de personnes se présentant aussi comme féministes. Pour Pascale Morinière, la présidente des Associations familiales catholiques (AFC), le Planning familial est tout simplement « en pleine dérive idéologique ». « Beaucoup d’entre nous défendent le respect des trans et de leurs droits ET refusent l’idéologie transactiviste dont le constructivisme genré abolit et la réalité, et la réalité biologique aux dépens des droits des femmes. Un classique, hélas, qui deviendrait progrès? », a quant à elle réagi la philosophe Valérie Kokoszka. Et de reprendre : « L’idéologie transactiviste, avec ses « personnes qui menstruent », ses « femmes à pénis », annule les frontières du réel et efface concrètement la femme biologique. »

Outre un « naufrage idéologique », une promotion de la « théorie du genre », ou encore l’interrogation qu’en au fait qu’une association subventionnée par l’État puisse publier de tels propos, nombre d’internautes ont surtout déploré un changement radical du Planning familial dont la mission est, d’abord et avant tout, de venir en aide aux femmes en détresse. Ne voyant pas (ou ne voulant pas voir ?) ce qui peut choquer dans une telle affiche, le Planning familial a réagi en assurant être l’objet « d’une attaque violente de la part de personnalités d’extrême-droite et de leurs sympathisants » et préparer des actions en justice.

La rédaction d'Aleteia