5. janv., 2022

« La persécution religieuse est une folie »

Dans son intention de prière du mois de janvier 2022, le pape François appelle les croyants à prier pour toutes les minorités religieuses victimes de discrimination ou de persécution.

« Non seulement c’est inacceptable, mais c’est inhumain : c’est une folie ». Le pape François prend fait et cause pour toutes les minorités religieuses victimes de discrimination ou de persécution, dans sa vidéo d’intention de prière du mois de janvier 2022.

Dans ce traditionnel message mensuel, le pontife se demande « comment pouvons-nous permettre, dans une société si civilisée, que des personnes soient persécutées en raison du seul fait qu’elles professent publiquement leur foi ? ». Selon le Rapport mondial sur la liberté religieuse publié par l’Aide à l’Église en détresse publié en avril 2021, la liberté religieuse est violée dans un tiers des pays du monde – où vivent deux tiers de la population mondiale et plus de 646 millions de chrétiens.

Pour le pape François, la liberté religieuse ne se limite pas à la liberté de culte : « Elle consiste à valoriser l’autre dans sa différence et à voir véritablement dans l’autre un frère », souligne-t-il dans cette vidéo. Le chef de l’Église catholique invite à s’appuyer sur les « choses en commun » plutôt que sur les différences, afin de choisir le « chemin de la fraternité ». « Parce que soit nous sommes frères, soit tout s’écroule », insiste-t-il.

Et d’inviter à s’unir à son intention de prière « pour que les victimes de discrimination et de persécution religieuses trouvent dans la société la reconnaissance de leurs droits, et la dignité qui vient de la fraternité ».

Pape François