ÊTRE LÀ !
Seigneur, je voudrais être là !
Une simple présence pour celui ou pour celle qui souffre de l’absence !
Un cœur qui écoute et voit, bien au-delà
De ce que voient les yeux et qui n’est qu’apparence !

J’aimerais déposer au cœur de la détresse
La chaleur de l’Amour dont tu fais la promesse
Qu’il apporte en son sein l’Esprit consolateur
Pour assécher les larmes de celui qui pleure !

Seigneur, je voudrais être celle qui caresse
Pour apporter la Joie et semer l’Espérance
A une âme brisée qui a perdu confiance
En ce Dieu Tout Amour et rempli de tendresse !

Seigneur, je voudrais être là !
Habiter le silence, là où il y a besoin !

Françoise

Que votre "OUI" soit "OUI" ! (Mat 5,37)

Il m'arrive assez souvent de porter ma réflexion sur telle ou telle phrase de l'Evangile qui m'interpelle ! J'essaie d'en comprendre le sens comme ce fut le cas dernièrement dans l'Evangile de Saint Matthieu (5, 33-37) "

« Quand vous dites “OUI”, que ce soit un “OUI”, quand vous dites “NON”, que ce soit un “NON”. Tout ce qui est en plus vient du Mauvais. »

J'ai beaucoup réfléchi sur la signification de ce tout petit mot de 3 lettres :

C'est un mot qui peut paraître insignifiant par sa banalité et la fréquence de son utilisation devenue routinière. En effet, il peut être prononcé plusieurs fois par jour sans même que nous en ayons conscience. C'est le cas lorsque nous répondons d'une façon machinale à un enfant qui nous importune, simplement pour avoir la paix ou encore lorsqu'on nous demande si on est écouté lorsqu'on a l'air distrait. Certaines personnes répondent systématiquement "Oui" parce qu'elles n'osent pas dire "Non" !

Cependant, ce mot, si petit soit-il peut avoir une importance considérable dans notre vie s'il est utilisé avec discernement.

"OUI" est une réponse à une demande ou un appel, qui doit être un véritable engagement. Cela demande une disponibilité d'esprit pour entendre cet appel et discerner la réponse à y apporter.

Il peut s'agir d'une simple demande de participation à un événement ponctuel ou dans la durée ; si nous considérons que c'est notre devoir de répondre à cet appel, nous devons nous assurer que nous sommes disponibles pour assumer cet engagement jusqu'au bout et être dignes de confiance, avant de répondre "Oui"

Cependant, il peut s'agir d'une véritable vocation, c'est-à-dire un appel qui engage toute notre vie dans une destination particulière comme le célibat, le mariage, la vie sacerdotale ou religieuse. Là encore, il est important de ne pas se tromper en répondant trop rapidement à ce que l'on croit ou que l'on a envie de comprendre, sans se donner le temps de la réflexion avec sagesse et discernement.

L'engagement est un acte volontaire fait en toute liberté et il est important de prendre son temps pour que notre "OUI" soit "OUI" afin de ne pas avoir de regret !

Alors, comme le "OUI" de Marie, n'hésitons pas à renouveler chaque jour notre :

  Ouvrir à l'Autre

Unir à l'Autre

    Illuminer l'Autre

RÊVE POUR UNE NUIT DE NOËL !

J’ai eu le bonheur de participer hier à la journée de l’Esprit-Saint, proposée en milieu du Parcours Alpha à ses invités, animateurs, priants et serviteurs dont je fais partie ! J’ai ressenti à quel point l’Esprit Saint, évoqué et invoqué par les topos d’Olivier, de Xavier et de Johan, avait embrasé nos cœurs, et chanté sur nos lèvres, à l’Amour qui se dégageait, en nous regardant tous et en découvrant l’autre un peu comme soi-même ! J’ai compris que ce rêve que maman avait écrit pour une nuit de Noël, était enfin devenu réalité et que ceux qui nous voient disent : « Voyez donc comme ils s’aiment ! »

Françoise

RÊVE POUR UNE NUIT DE NOËL !
Dans notre belle église aux airs de cathédrale,
Sous la voûte, jaillit d'une immense chorale,
Par la voix des adultes et celle des enfants
Par la voix des moins jeunes et des adolescents,
Au rythme de l'amour qui monte de leur cœur,
Une ardente prière aux accents de ferveur !
Tout autour de l'autel ils se sont rassemblés
Aussi bien pour donner que pour être comblés,
Et la main dans la main, en formant une chaîne,
Ils ont uni l'effort de toute la semaine,
Apportant avec eux la vie de leur quartier :
Le malade qui vit sur le même palier,
Le souci du chômeur qui n'a plus d'espérance,
L'enfant qui vient de naître au foyer d'à côté,
La douleur des parents qui pleurent en silence
Un fils trop tôt parti dans son éternité !
La joie des fiancés, unis par la promesse,
Peines et joies de tous, entrent dans cette messe,
Et c'est le corps du Christ ainsi ressuscité
Qui, se mêlant au sang présent dans le calice
Pour l'offrande bénie du divin sacrifice
Devient source de vie pour la communauté !
En s'asseyant ensemble à la table du Père,
Ils ont reçu la vie, ils ont vécu l'amour,
Ils se sont rassemblés vraiment comme des frères,
Pas frères d'un moment, mais frères de toujours !
Ils ont refait le plein pour la vie quotidienne
Et pour que l'amitié désormais les soutienne,
Ils se regardent tous, et se serrent la main
Avant de repartir sur le même chemin
Qui fait découvrir l'autre un peu comme soi-même,
Et qui fait dire à tous :"Voyez-donc comme ils s'aiment" !
Amis, reconnaissez que c'était un beau rêve,
Aussi du fond du cœur, ma prière s'élève
Afin que, tous ensemble, unis dans la cité,
Chacun regardant l'autre avec plus de tendresse,
Oubliant la rancune et tout ce qui agresse,
Nous fassions de ce rêve une réalité !

Antoinette Gendron-Pinçon

« PÈRE PARDONNE LEUR » !

Je ne peux m’empêcher de partager l’intense émotion qui m’a bouleversée face aux nouvelles révélations d’abus concernant certains évêques ! Je n’ai pu retenir mes larmes en lisant le document de clôture de l’assemblée plénière des évêques de France ainsi que la lettre pastorale, adressée aux fidèles catholiques que je vous encourage à lire ! Il ne s’agit en aucun cas de se laisser décourager par l’émotion que cette confession peut susciter, mais au contraire d’examiner la blessure de près pour en connaître la profondeur !

« Pour voir au-delà des apparences, il ne faut pas avoir peur de regarder la vérité en face » !

Ainsi, devant une vilaine plaie, il ne suffit pas de nettoyer superficiellement et de mettre un pansement par peur de faire mal ou de voir l’étendue de la blessure au risque de voir celle-ci s’infecter jusqu’à la gangrène ! Il ne faut pas craindre d’aller jusqu’à la racine du mal pour la débarrasser de ses impuretés dans la confiance d’une guérison et l’espérance d’une régénération des tissus !

En dépit du sentiment d’horreur qu’ont pu faire naître ces divulgations, s’il appartient aux hommes de juger les actes, il ne leur appartient pas de condamner les personnes, pas plus que Jésus lui-même n’a condamné la femme adultère ! Cependant il nous appartient de prier pour le salut de leurs âmes, tel que Jésus lui-même l’a fait sur la croix pour ses bourreaux en disant : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » !

Personnellement, si je me sens fragilisée par ce scandale qui concerne l’Église tout entière, j’imagine la blessure de l’humiliation que peuvent ressentir les prêtres bien-aimés de nos paroisses ! Il nous appartient de ne pas exiger de leur part, au-delà de ce qui leur est humainement possible de faire, et d’être là pour eux, en étant à leur service comme ils sont au nôtre, en les soutenant par notre prière et par nos engagements !

Françoise

J’aime nos prêtres qui ont choisi de donner leur vie à Jésus pour notre salut et je rends grâce à Dieu en chantant :

Esprit Saint, viens embraser nos cœurs,

Viens en nous, viens chanter sur nos lèvres.
Esprit Saint, viens embraser nos cœurs,
Fais monter jusqu´aux cieux nos prières.

Purifie-nous du péché, Esprit de vérité,
Fais-nous désirer vivre la sainteté.

Fais de nous une louange à la gloire du Père,
Que ceux qui nous voient dis(ent) : ´
Voyez comme ils s´aiment !

(Éditions de l´Emmanuel)

 

LE PAS DE LA MISSION !

LE "PAS" de la MISSION !
« Pour entrer dans la Mission
Il n’y a qu’un "PAS" à franchir
Celui qu’un baptisé reçoit
Le faisant prêtre prophète et Roi
Pour accomplir sa vocation
Prier, Annoncer et Servir ! »


 

J’avance chaque jour Pas à Pas dans la Mission de
Prêtre, Prophète et Roi,
Qui m’a été Conférée par mon baptême,
Afin de
Prier, Annoncer et Servir !

Je Prie, quand je vais chaque jour du côté de Marie !
J’Annonce le Christ, quand je témoigne en partageant, chaque jour avec vous, ma joie de l’Évangile !
Je Sers, quand j’essaie d’être là, où il y a besoin !

Et
« Chaque pas de notre vie,
Jusqu’à celui de notre mort, doit être un pas de conversion,
Car il n’est point de conversion définitive, avant l’éternité ! »

Françoise

 

COMBAT SPIRITUEL

Il arrive assez fréquemment que des personnes, voyant ma bonne humeur, me fassent la réflexion, en parlant de religion : « Tant mieux si ça te fait du bien ! Je suis heureuse pour toi ! » Il semblerait qu’elles considèrent la religion comme un refuge et la prière comme une sorte de « doudou » pour me rassurer !

Elles ne savent pas à quel point elles se trompent car, en ce qui me concerne j’ai plutôt la sensation d’« entrer en religion » comme on entre dans l’arène pour combattre le « Malin » avec l’arme de la prière, sous la conduite de l’Esprit-Saint ! Il s’agit pour moi, d’un véritable combat spirituel au cours duquel il m’arrive d’affronter de lourdes épreuves que, seule l’Espérance dans la Victoire finale, m’aide à supporter avec l’aide de Dieu !

C’est cette décision que j’ai prise, d’abandonner ma volonté pour agir sous la Volonté de Dieu, qui me procure cette Paix intérieure dont rayonne mon visage ! Cependant cette résolution n’est jamais définitive car elle se trouve constamment remise en cause par les attaques du « doute » dont le seul dessein est de me faire perdre confiance ! C’est pourquoi, lorsque je commence à m’enliser, je n’ai d’autre secours que de fixer mon regard sur Jésus et de saisir la main qu’Il me tend pour me relever, et chaque bataille gagnée, me rend plus forte !

Ce qui me fait dire comme saint Paul : « Quand je suis faible c’est alors que je suis fort ! car la « puissance [de Dieu] s’accomplit dans la faiblesse » (2 Co, 12) « Sa grâce seule me suffit ! »

Lorsque le Seigneur nous envoie des épreuves, si nous lui faisons confiance,
Il nous donne les moyens de les traverser et nous fait découvrir des richesses inespérées !

Françoise

 

RÉSERVOIR D’AMOUR !

"Chacun de nous est créé par Dieu, à l’image de Dieu qui s’est fait homme, pour que l’homme soit Dieu !

Ainsi, nous sommes tous prédestinés à une vie de sainteté par des voies différentes et pour lesquelles nous recevons les grâces nécessaires !

Il est donc évident que les dons ou les talents sont répartis proportionnellement aux besoins de chacun ! Si certains reçoivent plus que d’autres cela ne veut pas dire qu’ils soient meilleurs ou qu’ils aient plus de chance d’être sauvés mais que, ayant des capacités plus grandes il leur sera demandé davantage ! Cependant la prédestination ne suppose pas que nous n’avons pas le choix, car Dieu nous a créés libres de croire ou de ne pas croire en Lui !

Beaucoup d’entre nous sont aveugles ou sourds et ne reconnaissent pas toujours leur véritable « vocation » mais lorsqu’ils cherchent le chemin de la guérison, ils finissent toujours par trouver une lampe allumée sur leur route, éclairant leurs pas vers Jésus, qui leur demande :

« Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

Il leur suffit de répondre :

« Ouvre mes yeux, Seigneur, que je voie ! Ouvre mes oreilles, que j’entende ! »

Alors leur cœur tout entier s’ouvre pour accueillir Jésus et devenir un véritable « réservoir d’Amour ! » où celui qui en a besoin pourra venir puiser !"

Françoise

PARABOLE DU FESTIN DES NOCES DE L’AGNEAU !

Le Royaume des Cieux est semblable à un grand festin de noces où chacun de nous est convié ! Certains sont choisis pour servir et d’autres pour être servis ! Cependant la date de l’événement ne sera connue qu’au dernier moment, lorsque le « Grand Chef Etoilé » sera assuré que chacun ait bien reçu son invitation et se soit préparé pour la place qui lui est réservée !

Ainsi certains seront choisis pour leurs talents culinaires à élaborer les recettes qui seront servies à la table des Noces de l’Agneau ! Ils devront développer leur créativité, pour réaliser un plat de choix, avec les ingrédients mis à leur disposition ! Il n’est pas interdit de demander de l’aide ou d’apporter la sienne à celui qui semble en difficulté !

Le choix des meilleures recettes dépendra du choix des ingrédients utilisés, de la préparation et présentation du plat ainsi que de l’harmonie issue d’un esprit collectif, mais le coefficient le plus élevé sera attribué à la dose d’Amour utilisée pour parfumer le plat !

Les chefs qui auront obtenu les meilleures notes auront pour mission de former des successeurs et ce, pour permettre, à un maximum de chefs étoilés, de réaliser le menu du festin des Noces et de servir les plats, préparés par le « Grand Chef Etoilé » Lui-même, à tous les invités qui auront revêtu leur habit de Noce !

Françoise

NOTRE PÈRE (Interprétation personnelle)

Notre Père, qui es aux Cieux,
C’est-à-dire tout en tous, en tout cœur empreint d’universalité,
Que ton Nom soit sanctifié
Par la louange de nos lèvres
Que ton règne vienne
Pour prendre part à ton Royaume
Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel
En mettant en pratique tous tes commandements
Donne-nous aujourd’hui, notre pain de ce jour
Par le Don de ton Corps dans ton Eucharistie
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Car peut-on demander à quelqu’un un crédit que nous lui avons-nous-même refusé ?
Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal !
Ne nous laisse pas nous tourner vers le mal, mais s’il nous arrivait d’être sous son emprise
Viens nous en délivrer, par ta Miséricorde !
Amen !

Françoise

 

PARCOURS INITIATIQUE POUR LA VIE ÉTERNELLE

Ma vision personnelle (sur le ton de l'eutrapélie) du plus court chemin pour atteindre la sainteté !

DESTINATION : VIE ÉTERNELLE

OUTILS :

Feuille de route : EVANGILE

Boussole : CROIX

Immunité : BAPTÊME

Clés : CONFIRMATION (Sagesse-Intelligence-Science-Conseil-Force-Piété-Crainte de Dieu)

Joker : SACREMENT DU PARDON

Barres énergétiques : EUCHARISTIE

Options : SACREMENT DU MARIAGE – ORDINATION – VIE RELIGIEUSE - CÉLIBAT

Bonus : PRIÈRE

OBJECTIF :

Permettre à tout être humain, quel qu’il soit, et d’où qu’il vienne, de pouvoir accéder, en toute liberté, à la Vie éternelle.

La règle consiste, pour chaque individu, à :

Former une équipe en invitant toute personne rencontrée sur le parcours avec une préférence pour celles qui semblent le plus en difficulté. Des personnes qui bénéficient de l’immunité, dès la naissance, pourront constituer des équipes spécifiques afin de guider celles qui ne l’ont pas encore reçue et qui souhaiteraient l’obtenir.
Former un seul corps (l’Eglise) pour surmonter les différentes épreuves en utilisant les différents outils mis à disposition.
Eviter le plus possible de rester seul pour ne pas être tenté de se laisser entraîner par des concurrents malhonnêtes dont le seul but est d’anéantir l’adversaire.
Si pour certains, le parcours semble trop difficile, ils ont toujours la liberté de renoncer, au risque de ne jamais atteindre la destination finale, ou au contraire d’utiliser le bonus qui renforcera les outils mis à leur disposition et augmentera toutes leurs chances d’atteindre leur objectif dans les meilleures conditions.
Les principaux atouts indispensables pour réussir ce parcours sont de disposer de ces 3 vertus que sont : La Foi, l’Espérance et l’Amour, sachant que celles-ci peuvent s’acquérir et grandir tout au long du parcours, à condition de ne pas chercher à être le meilleur mais à donner le meilleur de soi-même ! Cependant les meilleures places de la Vie Eternelle seront réservées à celles et ceux qui auront revêtu le grand manteau de l’Humilité !

Françoise

LA PLUS BELLE DES PRIÈRES !

Jardiner est la plus belle des prières car elle nous fait directement participer à l’œuvre de Dieu ! Dieu a créé le Monde, puis Il a créé l’Homme à son image pour que, en faisant de nous ses enfants, nous devenions cocréateurs !

 "Qu’est-ce que l'homme pour que tu penses à lui, le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu, le couronnant de gloire et d'honneur ; tu l'établis sur les œuvres de tes mains, Tu mets toute chose à ses pieds ! ..." (Ps 8)

Mais l’Homme, en enfant gâté a lâché la main de son Père, se prenant déjà pour Dieu et par son orgueil et sa jalousie, il a réclamé sa part d’héritage pensant agir à sa guise en toute indépendance, le plus fort écrasant le plus faible pour en devenir le maître, brisant ainsi le projet de Dieu et entraînant le chaos sur la terre !

Si l’Homme agit ainsi c’est en sous-estimant la Toute Puissance de Dieu et en accordant une confiance aveugle aux promesses alléchantes du prince de ce monde ! Il n’a pas compris que Dieu est le maître de tout et que rien, ni personne ne peut entraver son Plan ! En effet, tout ce qui arrive est voulu par Dieu et si le mal ne peut venir de Lui, il est indirectement permis par Lui afin qu’en changeant le mal en bien, Il manifeste sa gloire !

Ainsi Il a envoyé son Fils afin qu’Il prenne sur Lui les péchés des Hommes et que par Lui, ceux qui croient en Lui soient sauvés ! Puis, il nous a promis un défenseur, l’Esprit Saint qui vient transformer le chaos en harmonie !

Lorsque l’Esprit Saint est en nous, il parle à notre cœur, c’est ainsi que je l’ai entendu en jardinant ! Laissé à l’abandon depuis un peu plus d’un an, mon jardin était un fouillis végétal dans lequel la rhubarbe, les fraisiers et l’oseille étaient étouffés par des fleurs à bulbes qui avaient proliféré et les allées étaient envahies par des petites pâquerettes, roses et blanches, très jolies, qui recouvraient entièrement le sol en obstruant l’accès ! J’avais envisagé de faire ce qu’on appelle « un jardin de curé » mêlant fruits, légumes et fleurs destinées à l’église dans une sorte de fouillis organisé ! Mais la tâche s’avérait délicate car il me fallait libérer de la place en arrachant à contre-cœur des fleurs que je trouvais jolies mais qui poussaient de façon anarchique et qui remplissaient tout l’espace ! J’ai commencé progressivement par enlever celles qui entouraient la rhubarbe et j’ai été stupéfaite de voir les feuilles recroquevillées de cette plante reprendre leurs aises et s’épanouir aussi spontanément ! Devant ce résultat aussi spectaculaire j’ai pris conscience que la beauté ostentatoire de certaines fleurs pouvait empêcher le développement de plantes moins décoratives mais présentant un intérêt gustatif ou nutritionnel profitable pour l’Homme ! J’ai alors réalisé que si je voulais un jardin productif, il me fallait semer ou planter et l’entretenir, en le débarrassant de tout ce qui est nuisible à sa fécondité ! Quand je regarde mon jardin je suis émerveillée de voir sa netteté et je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec mon âme. Je réalise en effet que lorsque l’Esprit Saint habite en nous, Il devient jardinier de notre âme pour la purifier et la rendre féconde afin que les œuvres de Dieu, transformant le chaos en harmonie, se manifestent en elle !

Françoise

LES DONS DE L’ESPRIT SAINT !

Comme chaque enfant de Dieu, le jour de mon Baptême, j’ai reçu la semence des dons de l’Esprit Saint.

Les sacrements du Pardon, de l’Eucharistie et de ma Confirmation que j’ai reçus à 7 et 9 ans, associés à l’amour de mes parents, ont développé les dons de Crainte de Dieu et de Piété filiale qui m’ont donné cette Joie de l’Evangile que je ne cesse de partager autour de moi !

Le sacrement du Mariage m’a conféré les dons de Conseil et de Force qui m’ont permis de surmonter les épreuves de la vie, ce qui a fait de moi une sorte de « Simon de Cyrène » pour soutenir et protéger mon mari qui n’avait pas eu la chance d’avoir des parents, mais aussi mes enfants et quelques personnes fragiles de mon entourage qui n’avaient pas cette force !

Ce n’est que depuis quelques années que suite, à un événement plutôt cocasse, le Seigneur a beaucoup d’humour, que, cessant de regarder les publicités à la télévision, j’ai découvert la chaîne KTO où j’ai commencé à réciter tous les jours, le chapelet en direct de Lourdes. Peu à peu, je me suis intéressée aux différentes émissions et reportages qui ont nourri ma spiritualité et permis d’accueillir les dons de Science et d’Intelligence, pour connaître et comprendre les écritures !

Depuis, ma pratique fervente de la prière et de l’Eucharistie n’ont fait que renforcer ces dons qui m’ont permis de supporter avec force et courage la plus grande épreuve de ma vie en m’abandonnant à la Volonté de Dieu, la veille de la mort de mon mari !

Ses dernières paroles : « Va du côté de Marie ! » ont été pour moi comme une sorte de rendez-vous qu’il me donne chaque jour à l’église, du « côté de Marie » dont je le sens proche ! Et je sais que nous sommes en communion, j’en ai pour preuve toutes ces grâces que je reçois depuis son départ et ce don de Sagesse, qu’elles m’ont apporté !

J’ai ainsi tout au long de ma vie, acquis et accueilli les dons de l’Esprit Saint en me livrant entièrement à  la Volonté du Seigneur qui se livre à son tour pour me décharger de toutes mes inquiétudes et apporter la Paix dans mon cœur ! Mon cœur si brûlant d’Amour que je ne peux que rendre Amour pour Amour !

Françoise

CHUTE PROVIDENTIELLE !

Chute en plongeon, sortie de l'église, samedi soir après le concert des Petits Chanteurs à la Croix de Bois !

 

Etant donné ma nature encline à toujours regarder au-delà des apparences afin de découvrir les signes et comprendre leur sens, j’essaie d’analyser quel peut être le message de cette chute « providentielle ». En effet, je crois que rien ne se passe sur cette terre sans que Dieu lui-même l’ait voulu ou indirectement permis, pour qu’en changeant le mal en bien, Il manifeste sa Gloire ! Ainsi, s’Il n’a pas voulu cette chute, Il l’a permise comme une sorte d’épreuve-test afin de mesurer mon aptitude à accéder à l’échelon supérieur du parcours initiatique de la Vie Eternelle !

En laissant le diable me chasser à coups de pieds de l’église, Il a pris soin d’amortir ma chute car son intention n’était pas de m’accueillir prématurément ! Sa Volonté étant de m’entraîner pour atteindre un plus haut niveau !

Pour répondre à ce test, 2 solutions possibles :

I. LE DÉCOURAGEMENT
Réaliser qu’il était temps de tout laisser tomber puisque malgré mes multiples demandes concernant l’Oasis, je n’ai toujours pas de réponse concrète, ce qui veut sans doute dire :

1) Que ce projet n’est toujours pas compris (puisque toujours considéré comme un projet qui n’est pas collectif, mais que je porte seule, alors que depuis le mois de février 2018, je ne cesse de le proposer comme projet paroissial avec une véritable équipe constituée qui pourrait lui apporter une véritable consistance)

Ou encore

2) Que ce projet n’est pas pertinent à l’heure actuelle !

II. LA PERSÉVÉRANCE
Si je considère ce projet comme un envoi en mission, en me référant à l’Evangile de St Luc (10) :
« Voici, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups ! ... »
Alors je ne dois pas être étonnée de rencontrer des obstacles et je réalise que plus la mission ramène de brebis à la bergerie, plus les loups attaquent ! Il est donc judicieux d’agir avec prudence comme les serpents et simplicité comme les colombes ! Mais en aucun cas abandonner la mission !

En ce qui me concerne, je choisis la deuxième solution ! Car plus que la violence de la chute, je garde le souvenir de la douce réception sur un coussin d’Amour !

Ainsi je considère que rien ne justifie que j’abandonne ce projet, ce serait faire trop d’honneur au prince de ce monde !

Françoise