(30 NOVEMBRE 2022)

« L’INTELLIGENCE DU CŒUR » !
C’est saint Paul que nous retrouvons aujourd’hui dans sa lettre aux Romains, dans laquelle il nous dit : « C’est avec le cœur que l’on croit pour devenir juste et c’est avec la bouche que l’on affirme sa Foi » ! Ceci est tout à fait en accord avec ma pensée d’hier, invitant à regarder avec les yeux du cœur ! Car c’est notre foi au Christ qui nous donne l’assurance nécessaire pour accéder auprès de Dieu en toute confiance, Lui qui nous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en nous l’homme intérieur, et c’est par la Foi que le Christ habite en nos cœurs !

Le cœur est donc le siège de cette intelligence, don de l’Esprit-Saint, que nous recevons au baptême et qui grandit si on invoque le Nom du Seigneur ! Mais comment l’invoquer si on n’a pas mis sa foi en Lui ? Comment mettre sa foi en Lui si on ne l’a pas entendu ? Comment entendre si personne ne proclame ? Comment proclamer sans être envoyé ? La Foi naît de ce que l’on entend et ce que l’on entend c’est la Parole du Christ ! Alors si nous croyons, il nous appartient de proclamer notre Foi, pour que cette Bonne Nouvelle, fasse naître la Foi chez ceux qui entendent la Parole du Christ et lui obéissent !

LE VISAGE DU CHRIST !
Lorsqu’on a la Joie d’avoir fait une rencontre personnelle avec le Christ,
Nous ne devons pas le garder pour soi,
Il nous appartient de montrer son Visage pour donner aux autres l’envie de le connaître !
"Puisque Dieu est Amour, celui qui aime est porteur de Dieu !
Allons porter le Christ à nos frères !"

A l’occasion de la fête de saint André, dans son Évangile saint Matthieu nous rappelle comment Jésus a rencontré ses premiers disciples : « Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : venez à ma suite et je vous ferai pêcheurs d’hommes » Puis, il vit deux autres frères : Jacques et Jean » Il me semble que ce n’est pas par hasard qu’il est fait mention, dans les deux cas, de deux frères, tout comme dans l’envoi en mission deux par deux, des premiers disciples ! En effet, on peut lire aussi dans l’Évangile de Matthieu (18) « Là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux » C’est la raison pour laquelle il est important pour un chrétien de ne pas rester seul face à l’adversaire !

Il nous faut reconnaître le frère ou la sœur que le Seigneur a placé à nos côtés ! Ainsi, comme compagnon de route, Il m’a donné Jacky qui n’avait pas de famille, pour le greffer sur la mienne afin qu’ensemble nous soyons féconds, portant quatre beaux fruits qui, à leur tour, en ont donné douze autres ! Jacky m’a accompagnée pendant plus de 50 ans et Jésus était au milieu de nous ! Puis, avant de le rappeler à Lui, le Seigneur a placé sur ma route, le frère qu’il a choisi pour ouvrir mon cœur, afin de libérer Jésus que je gardais prisonnier et que, transformant ma solitude en disponibilité, je puisse montrer son visage, pour donner aux autres, l’envie de le connaître !

UNE LAMPE ALLUMÉE !
J’ai trouvé sur ma route une lampe allumée,
Pour éclairer mes pas sur les pas de Jésus !
J’aimerais être l’huile pour recharger la lampe,
Qu’elle devienne Lumière sur les pas de mes frères !

Françoise

(29 NOVEMBRE 2022)

« AU-DELÀ DES APPARENCES » !
Aujourd’hui dans le livre d’Isaïe, nous découvrons la prophétie annonçant que : « Ce jour-là, un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David et qu’un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur, il ne jugera pas sur l’apparence, il ne se prononcera pas sur des rumeurs… » prophétie qui se réalisera huit siècles plus tard avec la venue du Messie ! Jésus est bien celui qui est annoncé comme étant ce Fils de David sur qui repose l’Esprit du Seigneur, mais les siens ne l’ont pas reconnu, seuls quelques disciples ont accepté de le suivre et après sa mort et sa résurrection ont reçu à leur tour, l’esprit du Seigneur pour nous le faire connaître en allant, comme il leur avait demandé, « Allez enseigner toutes les nations et baptiser les, au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ! »

Dans son Évangile d’aujourd’hui, saint Luc déclare : A l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint et il dit : « Père, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits » Par le don de son corps qu’il a livré pour nous sauver, il fait de nous des membres de ce nouveau corps, l’Église, dont il est la tête. C’est le baptême qui fait germer en chacun de nous, l’Esprit du Seigneur avec les dons de sagesse et de discernement, de conseil et de force, de connaissance et de crainte du Seigneur qu’il nous appartient de faire grandir en suivant les chemins du Seigneur !

C’est ainsi que, depuis toute petite, j’ai choisi l’Évangile comme feuille de route et la Parole de Dieu a fait grandir en moi cet Esprit Saint qui me permet de voir au-delà des apparences ! Comme l’avait dit Jacky lors de nos 50 ans de mariage, « nous, nous aimons ramer à contre-courant » c’est la raison pour laquelle, je me sens toujours en décalage avec le monde qui m’entoure ! Beaucoup se laissent entraîner par le courant, et n’ont comme horizon que le dos de ceux qui les précèdent, ils avancent sans savoir où ils vont ! Moi, j’ai besoin de comprendre d’où je viens pour savoir où je vais, c’est pourquoi j’ai choisi de revenir à la source en remontant le courant ! C’est certainement plus difficile et je me sens parfois bien seule, mais sous l’action de l’Esprit Saint, j’exulte de joie, ce que ne comprennent pas toujours les personnes qui croisent mon chemin en sens inverse et qui me considèrent comme étant « ingérable » ! Je peux les comprendre et je ne leur en veux pas, car ils n’ont pas la même vision que moi, qui vois bien au-delà des apparences et comme j’aimerais que chacun d’eux, que j’aime en vérité, voient ce que voient mes yeux afin qu’ils soient heureux, comme je le suis moi-même ! Il suffirait simplement de changer de lunettes en regardant avec les yeux du cœur !

LES YEUX DU CŒUR !
« Les yeux du cœur sont le microscope
Qui permet de voir la beauté invisible à l’œil nu et de s’en émerveiller » !"

Françoise

(28 NOVEMBRE 2022)

« SI LE GRAIN NE MEURT » !
C’est avec le livre du prophète Isaïe que nous cheminons sur cette route de l’Avent ! Dans la lecture d’aujourd’hui, il nous dit : « Ce jour-là, le Germe que fera grandir le Seigneur sera l’honneur et la gloire des rescapés d’Israël… Alors les survivants de Jérusalem seront appelés saints ! » Ce germe n’est-ce pas ce grain de blé tombé en terre qui, s’il meurt porte beaucoup de fruits ? Il s’agit donc d’un message d’Espérance annonçant que le Seigneur après avoir lavé et purifié Jérusalem du sang répandu, elle deviendra un refuge, un abri contre l’orage et la pluie !

Ce à quoi Isaïe faisait allusion huit siècles avant Jésus-Christ, n’était autre que la venue du Messie qui devait venir pour nous sauver du péché ! Aujourd’hui nous savons que Jésus est déjà venu et qu’il est mort pour nous sauver, il est ressuscité et monté au ciel mais la purification n’est pas terminée ! Il a besoin de nous pour continuer son œuvre en annonçant le Royaume de Dieu à toutes les nations ! C’est pourquoi il est important de nous rappeler sa venue et de nous préparer à l’accueillir de nouveau, en restant éveillés !

Je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec notre paroisse qui, il y a quelques années étaient presque inexistante et, grâce à la venue d’un pasteur qui a su faire grandir le germe, est devenue une paroisse vivante et dynamique que beaucoup d’autres paroissiens de passage nous envient ! Ceci est l’exemple même que notre Église n’est pas morte et qu’elle a seulement besoin d’être lavée et purifiée pour que grandisse le germe qui en fera un refuge et un abri contre l’orage et la pluie !

C’est la raison pour laquelle, il nous faut, à l’instar du centurion, prier le Seigneur de venir nous guérir, en reconnaissant que nous ne sommes pas dignes de le recevoir, mais il suffit qu’il dise une parole pour que grandisse notre Église à laquelle beaucoup viendront de l’orient et de l’occident prendre place au festin du Royaume des Cieux ! »

Je me permets de conclure ce message par un poème de maman, extrait de son recueil « Sentiers d’Évangile »


SI LE GRAIN NE MEURT !
Saurions-nous le mal sans avoir le bien ?
Et sans la révolte aurions-nous envie
De monter les marches de l'espérance ?
Connaître le « tout" c'est être le "rien"

Et sans le désert où serait la vie ?
Et sans la souffrance aurions-nous la joie ?
Sans la solitude où est la présence ?
Et sans la barrière, ouvre-t-on la voie ?

Sans être "petit" saurions-nous grandir ?
Pourrions-nous sourire, sans larmes amères ?
Vivre tout cela, c'est aussi mourir...
Mais c'est dans la nuit que vient la lumière.

Si le grain ne meurt au fond de la terre,
Adieu la moisson pour les lendemains...
Mais l'homme attaché au bois de la Croix
Après la douleur de ces longs chemins,
Attend la naissance au creux de sa Foi !

Antoinette Gendron-Pinçon

LE MAL EN BIEN !
Tout ce qui arrive est voulu par Dieu
Et si le mal ne peut venir de Lui, il est indirectement permis par Lui
Afin qu’en changeant le mal en bien, Il manifeste sa gloire !

Françoise

 

(27 NOVEMBRE 2022)

« ALLONS A LA MONTAGNE DU SEIGNEUR » !
Nous entrons aujourd’hui dans le Temps de l’Avent qui prépare l’Avènement de Jésus ! Cet événement que nous vivons aujourd’hui a déjà été annoncé il y a environ huit siècles avant Jésus-Christ par le Prophète Isaïe comme nous le rappelle la première lecture d’aujourd’hui !

« Il arrivera dans les derniers jours que la montagne de la maison du Seigneur se tiendra plus haut que les monts, vers elle afflueront toutes les nations et viendront des peuples nombreux. Ils diront : « Venez ! Montons à la montagne du Seigneur ! A la maison du Dieu de Jacob ! Qu’il nous enseigne ses chemins et nous irons par ses sentiers. » « Il sera juge entre les nations et l’arbitre de peuples nombreux. De leurs épées, ils forgeront des socs, et de leurs lances, des faucilles. Ils n’apprendront plus la guerre. Venez maison de Jacob ! Marchons à la Lumière du Seigneur. »

Ceci fait référence aux derniers jours lorsqu’apparaîtra le Seigneur, nous invitant à monter sur sa montagne pour aller dans sa Maison ! Dans l’Évangile, Jésus disait à ses disciples : « Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il de la venue du Fils de l’homme. A cette époque, on mangeait, on buvait, on prenait femme et on prenait mari et les gens ne se sont doutés de rien jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l’homme. Veillez donc car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient ! C’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »

Quant à saint Paul, il rappelle dans sa lettre aux Romains : « Vous le savez : c’est le moment, l’heure est déjà venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans orgies, ni beuveries, sans luxure, ni débauches, sans rivalité ni jalousie, mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ. »

En effet, lorsqu’il parle, le Seigneur est déjà venu pour nous enseigner ses chemins et nous inviter à le suivre en restant éveillés ! Il fallait qu’il parte pour nous préparer une place auprès de son Père et il reviendra à la fin des temps au moment où nous ne nous y attendrons pas. C’est pourquoi saint Paul nous invite à nous conduire honnêtement et à nous revêtir du Seigneur Jésus-Christ qui, avant de monter au ciel nous a dit : « Je serai avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ! » Ainsi, même si nous ne le voyons pas, il est déjà là et cette période de l’Avent, qui nous rappelle sa venue dans la crèche, nous invite à préparer notre cœur pour l’accueillir de nouveau, en rejetant les œuvres des ténèbres et en nous revêtant des armes de la lumière ! »

COMMUNION SPIRITUELLE
"Jésus, viens demeurer en moi
De ton Esprit envahis-moi
Garnis ma vie du plein de Toi
Que je ne vive que par Toi
Avec Toi et en Toi !
Amen !

L’HUMILITÉ !
Pour entrer dans le Royaume de Dieu,
L’humilité est le maillon indispensable pour confirmer et valider nos vertus théologales
Que sont la Foi, l’Espérance et la Charité !
Il nous convient de cultiver cet abaissement tout au long de notre vie
Par l’arrosage régulier de la prière, la nourriture de la Parole et l’engrais de l’Eucharistie !

Françoise

 

(26 NOVEMBRE 2022)

« RESTONS ÉVEILLÉS ET PRIONS » !
C’est aujourd’hui le dernier chapitre de cette Apocalypse qui nous révèle l’eau de la vie : un fleuve resplendissant qui jaillit du trône de Dieu et de l’Agneau ! Entre les deux bras du fleuve, il y a un arbre de vie qui donne des fruits douze fois : chaque mois il produit son fruit et les feuilles de cet arbre sont un remède pour les nations. Le trône de Dieu et de l’Agneau se trouve dans la ville sainte, la Jérusalem nouvelle et les serviteurs de Dieu lui rendront un culte ; ils verront sa face et son Nom sera sur leur front. La nuit aura disparu, ils n’auront plus besoin de la lumière d’une lampe, ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera ! Le Seigneur Dieu a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir. « Voici que je viens sans tarder. Heureux celui qui garde les paroles de ce livre de prophétie. »

Ainsi le fruit de cet arbre de vie, qui plonge ses racines dans l’eau du fleuve, qui jaillit du trône de Dieu et de l’Agneau, n’est autre que la vie qu’il produit douze fois ! On peut imaginer que ce nombre correspond aux douze Apôtres, choisis pour féconder son Église, épouse du Christ pour l’Éternité ! L’ange est envoyé par Dieu pour annoncer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir : « L’époux vient sans tarder, tenons-nous prêts à l’accueillir au festin des Noces de l’Agneau ! »

POUR QUE LA PAIX FLEURISSE !
« Notre Père, qui es aux Cieux, que ton règne vienne,
Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
Délivre-nous du mal et par le souffle de ton Esprit-Saint,
Fais rejaillir l’Eau Vive pour que dans notre Église refleurisse la Paix » !

Dans l’Évangile de saint Luc, Jésus disait à ses disciples : « Tenez-vous sur vos gardes, restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous pourrez vous tenir debout devant le Fils de l’homme ! » En effet, si nous n’y prenons pas garde, ce jour-là tombera sur nous à l’improviste comme un filet et s’abattra sur tous les habitants de la terre entière ! C’est pourquoi nous devons veiller pour être prêts à accueillir la venue de Jésus, non seulement à la fin des temps, mais sachons le reconnaître lorsqu’il vient nous rendre visite chaque jour de notre vie ! Seule la prière permanente peut nous permettre de nous tenir éveillés, comme je fais moi-même l’expérience de sentir sa présence réelle dans ma vie, par les grâces que je reçois, en me rendant chaque jour du « Côté de Marie » !

PAR LUI, AVEC LUI ET EN LUI !
« Le temps passé avec Jésus
Que ce soit dans l’Adoration
L’Action ou la Contemplation
Ne sera jamais temps perdu ! »
-------------
L’Homme vient de Dieu pour retourner à Dieu !
Chacun de nous a un destin bien tracé mais nous sommes libres
De le suivre ou d’emprunter un autre chemin !
Si nous choisissons de voler de nos propres ailes,
Nous prenons le risque de nous perdre et d’arriver au bord du précipice !
Mais si nous choisissons le chemin balisé
Alors nous sommes certains d’arriver à destination !

Françoise

(25 NOVEMBRE 2022)

« UN CIEL NOUVEAU ET UNE TERRE NOUVELLE » !
Aujourd’hui, l’Apocalypse nous révèle la chute du Dragon, le serpent des origines, qui est le Diable, le Satan ! L’ange qui descendait du ciel, tenait à la main, la clé de l’abîme et une énorme chaîne. Il s’empara du Dragon et l’enchaîna pour une durée de mille ans, le précipita dans l’abîme qu’il referma sur lui, puis il mit les scellés pour que le Dragon n’égare plus les nations ! Alors que les âmes de ceux qui ont été décapités à cause du témoignage pour Jésus et à cause de la Parole de Dieu, eux qui ne se sont pas prosternés devant la Bête et son image, revinrent à la vie et régnèrent avec le Christ pendant mille ans. Tandis que les morts furent jugés selon leurs actes et précipités dans l’étang de feu !

Dans sa vision, Jean nous dit : « J’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, et la Ville sainte, la Jérusalem nouvelle, je l’ai vue qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête pour les noces, comme une épouse parée pour son mari. » Cette vision est donc un message d’Espérance, annonçant la résurrection de ceux dont les noms sont inscrits dans le livre de la vie !

Dans l’Évangile, Jésus dit à ses disciples cette parabole : « Voyez le figuier et tous les autres arbres, regardez-les, dès qu’ils bourgeonnent vous savez que l’été est tout proche. De même vous aussi lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. »

Il se trouve que j’ai un figuier dans mon jardin et s’il est vrai que lorsqu’il bourgeonne, je sais que l’été est proche, je sais aussi que ce temps est éphémère et qu’après lui viendra l’hiver ! Il en est de même pour chacun de nous ! Lorsqu’une naissance est annoncée, nous nous réjouissons sans penser que cette nouvelle vie a une durée limitée ! En effet, le début d’une vie annonce aussi sa fin, sans que nous ne connaissions ni le jour, ni l’heure ! C’est pourquoi, il nous faut vivre chaque jour comme s’il était le dernier !

Ainsi je pense à ce que disait Anne-Dauphine Julliand, dont la petite fille malade, n’avait que quelques années à vivre : « Quand on ne peut ajouter des jours à la vie, il faut ajouter de la vie aux jours ! » Alors, réjouissons-nous du jour qui vient en vivant l’instant présent ! Nous n’avons pas une minute à perdre pour partager cette Joie de l’Évangile que nous donne cette Bonne Nouvelle de la Résurrection dans le Royaume de Dieu ! Car, comme l’a dit Jésus : « Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. »

POUR QUE NOTRE VIE TOUT ENTIÈRE DEVIENNE PRIÈRE !
"Il faut prendre le temps de faire les choses comme elles se présentent à nous,
Selon la Volonté de Dieu, et vivre l'instant présent, en se laissant regarder par Lui !"

DANS LES BRAS DE JÉSUS !
"Le matin à l’heure où je m’éveille, lorsque j’ouvre les yeux,
Je te souris, Jésus et je me donne à Toi,
Jusqu’au soir, à l’heure où je m’endors, quand je ferme les yeux,
Je me blottis, Jésus, et m’abandonne en Toi !"

Françoise

(24 NOVEMBRE 2022)

« REDRESSEZ-VOUS ET RELEVEZ LA TÊTE » !
Aujourd’hui, l’Apocalypse nous révèle la chute de Babylone ! « Elle est tombée Babylone, la grande ! » La voilà devenue tanière de démons, repaire de tous les esprits impurs, repaire de tous les oiseaux impurs, repaire de toutes les bêtes impures et répugnantes ! Alors un ange plein de force prit une pierre pareille à une grande meule et la précipita dans la mer, en disant : « Ainsi d’un coup sera précipitée Babylone la grande ville, on ne la retrouvera jamais plus… Pourtant tes marchands étaient les magnats de la terre et tes sortilèges égaraient toutes les nations ! » « Le salut, la gloire, la puissance à notre Dieu, il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par sa prostitution. La fumée de l’incendie s’élève pour les siècles des siècles ! »

Au jour du jugement, c’est ainsi que périront ces grands magnats de la terre, entraînant avec eux tous ceux qui se laissent corrompre et tombent dans la prostitution en se livrant aux volontés de ces hommes puissants ! Cette révélation est un avertissement pour inviter à la conversion en nous tournant vers le Dieu tout-puissant, proclamant : « Alléluia ! Le salut, la gloire, la puissance à notre Dieu. Ils sont vrais, ils sont justes ses jugements ! » Et nous l’entendrons nous répondre : « Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau ! »

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, Jésus annonce la dévastation de Jérusalem par une description eschatologique alarmante des événements qui vont plonger le monde dans la terreur ! Cependant il termine son discours par une note positive en disant : Alors on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec puissance et grande gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. »

Ce qui est annoncé pour le monde peut être aussi ce qui se passe en chacun de nous ! Personnellement, je subis chaque jour des « petits cataclysmes » qui me bouleversent et me font douter, mais je comprends que c’est une ruse de l’adversaire pour m’entraîner avec lui ! Ainsi très vite je m’en remets à Jésus qui me dit : « redresse-toi, relève la tête, car ta rédemption approche ! » Alors je prends la main qu’il me tend et, comme un oiseau dans le creux de sa main, je ne crains plus rien !

LA MAIN DE DIEU !
« Comme un enfant lâchant la main de son père, s’expose à tous les dangers,
Chaque fois que nous lâchons la Main de Dieu, nous nous exposons au péché ! »

"Jésus, viens demeurer en moi
De ton Esprit envahis-moi
Garnis ma vie du plein de Toi
Que je ne vive que par Toi
Avec Toi et en Toi !
Amen !

Françoise

 

(23 NOVEMBRE 2022

« COMBAT SPIRITUEL » !
Dans l’Apocalypse d’aujourd’hui nous pouvons lire : « Moi, Jean j’ai vu dans le ciel un autre signe, grand et merveilleux : sept anges qui détiennent sept fléaux ; ce sont les derniers puisque s’achève avec eux la fureur de Dieu. J’ai vu ceux qui sont victorieux de la bête, ils se tiennent debout, ils chantent le cantique de Moïse et le cantique de l’Agneau. Ils disent : « Grandes, merveilleuses, tes œuvres, Seigneur Dieu, souverain de l’univers ! Qui ne te craindrait Seigneur ? A ton nom qui ne rendrait gloire ? Oui toi seul es saint ! Oui toutes les nations se prosterneront devant toi ! » Ainsi, comme il le dit lui-même, ce merveilleux signe est une merveilleuse nouvelle qui annonce la victoire du Maître de l’univers, Celui qui est, qui était et qui vient, reconnu par ceux qui sont victorieux de la bête comme étant le seul Saint, le seul Seigneur, le seul Dieu et Père ! C’est donc la victoire du Bien sur le mal qui ouvre les portes du Royaume à toutes les Nations qui se prosternent devant Lui en chantant le cantique de Moïse ! Ce cantique qui célébrait la sortie d’Egypte, préfigurait la sortie de l’esclavage du péché dont nous sommes vainqueurs ! « Oui, Seigneur, ils sont justes, ils sont vrais tes chemins, roi des nations ! Oui ils sont manifestés tes jugements » !

Si l’Apocalypse nous annonce une victoire, ce n’est pas tout à fait le message de l’Évangile d’aujourd’hui qui commence par : Jésus disait à ses disciples : « On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ! On vous livrera aux synagogues et aux prisons, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage. Vous serez livrés, même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, ils feront mettre à mort certains d’entre vous, vous serez détestés de tous, à cause de mon nom ! Ce message peut paraître paradoxal avec celui de l’Apocalypse et décourager les auditeurs ! Cependant, pour obtenir la victoire, il est nécessaire de combattre et Jésus précise : Mettez vous donc dans l’esprit que vous n’aurez pas à vous préoccuper de votre défense. Je vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister, ni s’opposer. Et pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. » Si le message de l’Apocalypse est l’annonce de la victoire, celui de l’Évangile nous enseigne comment y parvenir ! Il nous montre la difficulté du combat pour que nous ne soyons pas surpris mais il nous donne les armes auxquelles tous nos adversaires ne sauront résister, ni s’opposer : un langage et une sagesse qui sont les dons de l’Esprit Saint !

Un grand nombre d’entre nous sont prêts à risquer leur vie en prenant des risques inconsidérés pour une grosse somme d’argent, mais peu se risquent à perdre leur vie pour gagner la Vie Éternelle ! C’est par notre persévérance que nous garderons notre vie ! Je fais moi-même l’expérience de ce combat spirituel que je mène chaque jour ! Ma vie est faite de renoncement et d’acceptation ! En m’abandonnant à la Volonté de Dieu, je renonce à mes désirs et j’accepte de faire sa Volonté ! Ce qui me donne la Paix intérieure et la Joie de l’Évangile qui m’amènent à rendre témoignage ! Cependant, contrairement à ce que pensent certains qui disent en voyant mon visage rayonnant : ‘Tant mieux si ça te fait du bien ! » il ne faut pas croire que cela soit facile ! Je suis constamment assailli par le doute, œuvre de Satan que permet le Seigneur, pour éprouver ma foi et il m’arrive de sentir la blessure d’une lame entaillant mon cœur ! Alors j’utilise l’arme de la prière et je me tourne vers la croix de Jésus pour lui parler comme à un ami ou un frère !

Je Persévère, je Résiste, j’Insiste, j’Espère

Ce fut le cas hier, où après une heureuse matinée, j’ai reçu un message qui a éraflé mon cœur, alors je suis allée du côté de Marie pour prier et devant sa belle croix, j’ai dit à Jésus que je ne comprenais pas d’où venait cette blessure ! J’avais besoin d’une explication et je lui demandais d’intervenir ! Il était environ 18h25 et quand je suis sortie quelques minutes plus tard, j’ai reçu par message, la grâce qui a mis du baume sur ma blessure, apportant de nouveau la Joie et la Paix dans mon cœur ! « Grandes, merveilleuses, tes œuvres, Seigneur, Gloire à Toi ! »

LE COMBAT SPIRITUEL
"Comme il est violent le combat spirituel
Quand on détourne son regard du bois de la Croix
Pour le tourner vers soi et qu’on a lutté toute la nuit
Dans la douleur et dans les larmes en se croyant abandonné !
Mais au matin, on s’aperçoit que Celui qu’on croyait perdu
A nos côtés s’était battu, alors on crie : « Pardon Seigneur » !
Et la Paix revient dans nos cœurs !"

Françoise

(22 NOVEMBRE 2022)
« L’HEURE DE LA MOISSON » !
Aujourd’hui, l’Apocalypse nous dévoile le jugement dernier dans la vision d’un Fils d’homme qui tenait à la main une faucille aiguisée et d’un ange qui s’adressant à lui, cria : « Lance ta faucille et moissonne, elle est venue, l’heure de la moisson, car la moisson de la terre se dessèche. » Puis un autre ange qui avait le pouvoir sur le feu interpella celui qui avait la faucille aiguisée : « Lance ta faucille aiguisée et vendange les grappes de la vigne sur la terre, car les raisins sont mûrs. » L’ange vendangea la vigne de la terre et jeta la vendange dans la cuve immense de la fureur de Dieu !

Cela nous révèle que, l’heure de la moisson sera le temps de la vendange qui sera jetée dans la cuve immense de la fureur de Dieu ! C’est-à-dire l’heure de la fin des temps, quand Dieu jugera avec justice les vivants et les morts en séparant les bons et les méchants ! Il s’agit d’un avertissement nous invitant à nous convertir pour choisir le bien, afin d’être prêts à entrer dans le Royaume, car nous ne savons ni le jour, ni l’heure et lorsque celle-ci sera venue, il n’y aura pas de seconde chance !

PAR LUI, AVEC LUI ET EN LUI !
L’Homme vient de Dieu pour retourner à Dieu !
Chacun de nous a un destin bien tracé
Mais nous sommes libres de le suivre ou d’emprunter un autre chemin !
Si nous choisissons de voler de nos propres ailes,
Nous prenons le risque de nous perdre et d’arriver au bord du précipice !
Mais si nous choisissons le chemin balisé
Alors nous sommes certains d’arriver à destination !

Nous retrouvons aujourd’hui l’Évangile dans lequel il est question du Temple dont certains contemplaient les belles pierres et les ex-voto qui le décoraient. Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre, tout sera détruit. » A la question : Maître quand cela arrivera-t-il ? Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom et diront : Le moment est tout proche. Ne marchez pas derrière eux, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »

Il me semble que nous vivons actuellement une époque particulièrement troublée avec des tremblements de terre, des famines, des pandémies, des guerres et des phénomènes effrayants que l’on peut considérer comme ces grands signes venus du ciel dont parlait Jésus, mais cela ne veut pas dire que le moment est tout proche ! Il faut que cela arrive afin de nous laisser le temps de nous convertir en vivant chaque jour comme s’il était le dernier, car nous ne savons ni le jour, ni l’heure !

En effet, nous n’avons pas à avoir peur si nous empruntons le chemin de croix de Jésus, en nous laissant porter par Lui !

LA SAINTETÉ !
« La sainteté n’est pas la perfection
Mais le chemin qui nous y conduit en marchant dans les pas de Jésus ! »

Françoise

(21 NOVEMBRE 2022)

« UN CANTIQUE NOUVEAU » !
Comme certainement un grand nombre de personnes, je n’avais jamais eu le courage de lire l’Apocalypse de saint Jean, persuadée qu’il s’agissait d’une sorte de scénario terrifiant, annonçant la fin du monde par des symboles illustrant de terribles catastrophes, jusqu’à l’an dernier où je me décidais à en commencer la lecture ! Cependant, découragée, dès les premières pages, par l’obscurité du message, j’abandonnais l’idée d’en connaître davantage ! Coïncidence ou providence, ? Le hasard fit que quelques semaines plus tard, j’eus le plaisir d’entendre une homélie portant sur l’Apocalypse qui m’a donné envie de découvrir, au-delà des apparences, le véritable message de cette prophétie !

Cette nuit, comme je le fais chaque nuit en me réveillant, j’ai lu les textes de la messe du jour et je ne peux m’empêcher de vous encourager à lire ce passage de l’Apocalypse dont saint Jean nous parle aujourd’hui ! Il s’agit en effet, d’une nouvelle merveilleuse concernant ceux qui portent, inscrits sur leur front, le nom du Christ et celui de son Père ! « Et voici que l’Agneau se tenait debout sur la montagne de Sion et avec lui les cent quarante-quatre mille, ceux qui ont été rachetés et retirés de la terre. Ceux-là qui suivent l’Agneau partout où il va ! Ils chantent un cantique nouveau devant le trône » ! Ce nombre de cent quarante-quatre mille signifie la multitude de ceux qui ont été baptisés dans l’Esprit et sont devenus enfants de Dieu, c’est-à-dire, « L’homme au cœur pur, aux mains innocentes, qui ne livre pas son âme aux idoles ! Il obtient du Seigneur la bénédiction, et de Dieu son Sauveur, la justice. Voici le peuple de ceux qui te cherchent ! » (Ps 23)

Ce merveilleux programme ne peut qu’enthousiasmer les chrétiens que nous sommes et nous donner envie de chercher Dieu en marchant sur le chemin de son Fils qui passe par la croix ! Si ce chemin nous paraît quelquefois difficile et douloureux, faisons confiance à Jésus et laissons-nous porter par Lui ! Être bienheureux pour l’Éternité, cela vaut bien quelques sacrifices !

RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE DIEU !
La seule voie qui me permet de répondre librement aux exigences de Dieu,
C’est de m’abandonner à sa Volonté !
Ainsi je n’ai aucun mal à renoncer à mes propres désirs
Et à accepter les injustices et les humiliations
Qui fortifient mon âme pour le salut d’une autre !

Dans l’Évangile, saint Luc nous dit : « En ce temps-là, Jésus enseignait dans le Temple… il vit les gens riches qui mettaient leur offrande dans le Trésor. Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Il déclara : en vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres… Ils ont pris sur leur superflu, mais elle, a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Aujourd’hui, la télévision nous donne souvent à voir des « opérations de charité », faisant l’objet d’émissions spectaculaires, qui n’hésitent pas à mettre en avant le montant des sommes récupérées, au profit de l’action humanitaire, versées par les clients, de certaines enseignes commerciales qui en récoltent les honneurs et le bénéfice d’une certaine publicité ! Il me semble que cela correspond à ces riches qui donnent de leur superflu et sont persuadés, alors que cela ne leur coûte rien, qu’ils font une bonne action ! Personnellement, ayant perdu mon mari, je me retrouve dans la situation de cette pauvre veuve (bien que je déteste ce mot !), mais je n’ai de pauvreté que la solitude dans laquelle je me trouve et ma vraie richesse est l’Amour que j’ai reçu ! Alors j’ai choisi de transformer cette solitude en disponibilité en donnant toute ma vie pour l’Amour de Jésus !

LA RICHESSE DE L’AMOUR !
« Comme il est dommage que tant de gens se plaignent de manquer de tout,
Sans connaître la valeur de l’Amour gratuit qui leur est donné
Et qui grandit quand on le partage » !
"On ne peut garder pour soi
Tout l'Amour que l'on reçoit
Puisque l'Amour est un Don
C'est Par Don que nous aimons !"

Françoise

(20 NOVEMBRE 2022)

« CHRIST, ROI DE L’UNIVERS » !
En ce dimanche où nous fêtons le Christ, Roi de l’univers, la première lecture du livre de Samuel fait état du jour où les anciens d’Israël vinrent trouver David à Hébron pour lui rappeler la promesse du Seigneur, de le faire berger d’Israël ! Le roi David fit alliance avec eux, devant le Seigneur. Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël, d’où viendrait le Messie attendu, Jésus-Christ !

Dans sa lettre aux Colossiens, saint Paul nous exhorte à rendre grâce à Dieu le Père, qui nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, nous rappelant qu’Il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé : en Lui nous avons la rédemption des péchés, car Dieu a jugé bon que tout, par le Christ, lui soit enfin réconcilié, faisant la paix par le sang de sa croix, pour tous les êtres sur la terre et dans le ciel !

L’ESPRIT SAINT !
L’Esprit Saint est l’énergie féconde de l’Amour
Qui unit le Père au Fils et fait de nous ses enfants,
Frères de Jésus, héritiers des titres de Prêtre, Prophète et Roi !

L’Évangile de saint Luc, nous fait revivre la crucifixion de Jésus, au moment où le peuple l’observait et le tournait en dérision, l’appelant roi des Juifs en se moquant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi, toi-même ! » L’un des malfaiteurs, suspendu en croix, l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ, sauve-toi, toi-même, et nous aussi ! » Mais l’autre, lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Pour nous, c’est juste, nous avons ce que nous méritons, mais lui n’a rien fait de mal. » Puis, il ajouta : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. »

On assiste là, à un acte de foi qui conduit à une véritable conversion ! Celui qu’on appelle le bon larron, est le premier à reconnaître la royauté de Jésus qui lui répond : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. » Ainsi, en le plaçant dans le Royaume de son Fils bien-aimé, Dieu le Père a jugé bon, que tout par le Christ lui soit enfin réconcilié, ce qui a fait de lui le premier saint, capable d’avoir part à l’héritage !

CONVERSION
« Chaque pas de notre vie,
Jusqu’à celui de notre mort, doit être un pas de conversion,
Car il n’est point de conversion définitive, avant l’éternité ! »

Françoise

(19 NOVEMBRE 2022)

« RÉSURRECTION » !
J’avoue que j’ai beaucoup de mal à déchiffrer ce passage de l’Apocalypse d’aujourd’hui ! Qui sont ces deux témoins symbolisés par les deux oliviers et les deux chandeliers ? Nous savons qu’il s’agit de prophètes qui ont le pouvoir de fermer le ciel, d’empêcher la pluie de tomber et de changer l’eau en sang ! D’après mon peu de connaissances bibliques, il se pourrait qu’i soit fait allusion au prophètes Elie et Moïse, symbolisés par les oliviers dont le tronc tortueux représente à la fois les tourments qu’ils ont causé aux habitants de la terre et ceux qu’ils ont eux-mêmes subis ! Quant aux deux chandeliers, il pourrait s’agir de Jean-Baptiste et de Jésus lui-même qui sont porteurs de lumière ! Mais ceci n’est qu’une interprétation personnelle !

Cependant, à la lecture de l’Évangile où on demande à Jésus de qui des sept frères dont elle a été l’épouse, une veuve sera-t-elle l’épouse après sa mort ? Jésus enseigne que ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne prennent ni mari, ni femme, car ils ne peuvent plus mourir ! En effet, Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants !

Cette déclaration de Jésus affirmant qu’il y a une vie après la mort, me paraît être le message révélé dans cette lecture de l’Apocalypse où il est écrit : « Après trois jours et demi, un souffle de vie venu de Dieu entra en eux : ils se dressèrent sur leurs pieds, et une grande crainte tomba sur ceux qui les regardaient. Alors les deux témoins entendirent une voix forte du ciel, qui leur disait : montez jusqu’ici ! et ils montèrent au ciel dans la nuée, sous le regard de leurs ennemis » !

Ainsi je vois dans ce message de l’apocalypse, comme dans celui de l’Évangile, la révélation qu’il y a une vie après la mort, par la Résurrection du Christ et de ceux qui, comme Lui auront porté leur croix pour entrer dans le Royaume !


RENAÎTRE D'EN-HAUT !
Suis-je « re » née d’En-Haut
Ou sortie du tombeau ?
Si sortir du tombeau
C’est renaître à la Vie
Et renaître d’En-Haut
C’est naître de l’Esprit
En sortant du tombeau
Je suis « re » née d’En-Haut !

Françoise

 

(18 NOVEMBRE 2022)

RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE DIEU !
Aujourd’hui dans l’Apocalypse, Jean nous parle d’une voix qui venait du ciel et qui disait : « Va prendre le livre ouvert dans la main de l’ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre » Il s’avança vers l’ange, pour lui demander de lui donner le petit livre, et qui lui dit : « Prends-le, et dévore-le, il remplira tes entrailles d’amertume, mais dans ta bouche, il sera doux comme le miel. »

Si à première vue, cette description peut nous paraître difficile à décoder, on peut imaginer que cette voix qui vient du ciel, n’est autre que celle de Dieu qui s’adresse à Jean, lui disant de s’avancer vers l’ange, pour lui demander de lui donner le livre ! Il est précisé que cet ange se tient debout sur la mer et sur la terre, il n’est donc plus dans le ciel et le livre qu’il tient est petit contrairement à ce grand Livre en forme de rouleau et scellé de sept sceaux que seul, l’Agneau immolé a été jugé digne d’ouvrir. On peut imaginer que ce petit livre est une partie de ce grand Livre, qui est Parole de Dieu, incarnée dans le Verbe, par le Christ lui-même ! L’ange dit à Jean : « Prends-le et dévore-le ; il remplira tes entrailles d’amertume mais dans ta bouche il sera doux comme le miel. » Il me semble que ce livre ouvert, et donc accessible au plus grand nombre, n’est autre que l’Évangile du Christ, Verbe incarné qui se fait nourriture !

PAROLE DE DIEU
« Pour vivre de la Parole de Dieu, Il ne suffit pas de l’écouter ou de la lire,
Il faut la mettre en pratique afin qu’elle devienne nourriture » !

Personnellement, c’est cette Parole de Dieu qui m’a nourrie depuis mon enfance et qui me donne cette Joie indélébile de l’Évangile car dans ma bouche elle est douce comme le miel ! Cependant pour vivre de cette nourriture, il est essentiel de la mâcher et de la digérer, ce qui peut bien souvent engendrer l’amertume comme je l’ai écrit hier à propos de ma tristesse de voir se détruire peu à peu notre Église, sans que cela puisse effacer cette Joie de l’Évangile qui est source de vie ! Ainsi qu’il a été dit à Jean : « Il te faut prophétiser sur un grand nombre de peuples, de nations, de langues et de rois » je pense que ce message m’est adressé comme il l’est à tout chrétien dont la mission est de faire connaître le Christ Vivant, mort et ressuscité pour nos péchés ! Mais ainsi que parle le Seigneur qui est l’Amen, à l’ange de notre sainte Église catholique, « Je connais tes actions, je sais que tu n’es ni froid, ni brûlant, aussi puisque tu es tiède, je vais te vomir de ma bouche » ! Afin que nous ne soyons pas des chrétiens tièdes, il nous appartient de suivre les exigences de Dieu. Et nous pouvons dire :

« Je trouve dans la voie de tes exigences plus de joie que dans toutes les richesses. Tes exigences resteront mon héritage, la joie de mon cœur. La bouche grande ouverte, j’aspire, assoiffé de tes volontés. » (Psaume 118)

Dans l’Évangile de saint Luc, on peut lire : Jésus se mit à expulser les vendeurs du Temple. Il leur déclarait « Il est écrit : ma Maison sera une maison de prière. Or vous en avez fait une caverne de bandits. » N’est-ce pas ce qui se passe lorsque nous venons à l’église en espérant satisfaire nos propres intérêts personnels ? Lorsque chacun se contente de suivre les commandements afin de gagner son propre salut, en multipliant les actes individuels au détriment du « Corps entier » ?

RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE DIEU !
« Je ne vais pas à la messe, parce que c’est mon devoir de chrétien,
Mais parce que j’en ai besoin pour grandir avec mes frères dans la vérité de l’amour,
Afin de nous élever tous ensemble, dans un même corps,
Jusqu’à celui qui est la Tête, le Christ » !
La seule voie qui me permet de répondre librement aux exigences de Dieu,
C’est de m’abandonner à sa Volonté !
Ainsi je n’ai aucun mal à renoncer à mes propres désirs
Et à accepter les injustices et les humiliations
Qui fortifient mon âme pour le salut d’une autre !

Françoise

(17 NOVEMBRE 2022)

« POUR QUE REFLEURISSE LA PAIX » !
Nous continuons aujourd’hui la lecture de l’Apocalypse dans laquelle Jean dit : « J’ai vu dans la main droite de celui qui siège sur le Trône, un livre en forme de rouleau, scellé de sept sceaux. Un ange proclamait d’une voix puissante : qui donc est digne d’ouvrir le Livre et d’en briser les sceaux ? Je pleurais beaucoup parce que personne n’avait été jugé digne d’ouvrir le Livre, mais l’un des Anciens me dit : ne pleure pas, voilà qu’il a remporté la victoire, le rejeton de David : il ouvrira le Livre aux sept sceaux. J’ai vu l’Agneau debout, comme égorgé, il s’avança et prit le Livre… » Et tous, chantaient ce cantique nouveau : « Tu es digne, de prendre le Livre et d’en ouvrir les sceaux car tu fus immolé, rachetant pour Dieu, par ton sang, des gens de toute tribu, langue, peuple et nation. Pour notre Dieu, tu en as fait un royaume et des prêtres : ils règneront sur la terre. »

N'ayant pas fait d’études de théologie, je n’ai pas toujours la clé pour interpréter le langage symbolique de l’Apocalypse, un peu obscur à notre intelligence humaine et que seul, l’Esprit Saint peut nous amener à décoder, si nous regardons avec les yeux du cœur ! En effet, je ne crois pas me tromper en affirmant que celui qui siège sur le Trône n’est autre que Dieu lui-même et que ce Livre en forme de rouleau, scellé de sept sceaux, qu’Il tient dans sa main, contient toute l’histoire de l’Humanité dont il est lui-même l’Alpha et l’Omega, depuis son commencement jusqu’à la fin des temps, ! Et l’Agneau égorgé, se tenant debout, ce rejeton de David, n’est autre que le Verbe fait chair, le Christ, seul jugé digne d’ouvrir le Livre, parce qu’il fut immolé, pour racheter nos péchés par son sang, devant Dieu ! Il s’agit donc d’un message d’Espérance dans lequel j’ose croire que sont inscrits dans ce Livre, tous les noms de ceux qui, après s’être convertis portent des vêtements blancs, et seront jugés dignes d’entrer dans le Royaume pour rendre Gloire à Dieu !

Dans l’Évangile, saint Luc nous dit : « En ce temps-là, lorsque Jésus fut près de Jérusalem, voyant la ville, il pleura sur elle, en disant : Ah ! si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour, ce qui donne la paix ! Mais maintenant cela est resté caché à tes yeux, parce que tu n’as pas reconnu le moment où Dieu te visitait. » ! Ainsi, à l’approche de sa mort, ce n’est pas sur lui que Jésus pleurait, mais sur la ville sainte qui, ayant refusé de voir en lui celui qui donne la paix, allait s’attirer des ennemis qui anéantiront cette ville et les enfants qui sont chez elle !

Personnellement, si j’ai en moi, cette paix intérieure et cette joie indélébile de l’Évangile que j’ai envie de partager avec vous, cela ne m’empêche pas, lorsque je prie du côté de Marie, de pleurer sur notre sainte Église qui subit des attaques de tous côtés parce que certains de ses membres n’ont pas reconnu le moment où Dieu la visitait ! Et mon âme est triste de la voir se détruire peu à peu, entraînant pierre sur pierre dans sa chute ! Cependant cette vision de l’Apocalypse, annonçant la victoire finale de la Vie sur la mort, est un message d’Espérance qui ne peut entamer ma joie de l’Évangile ! En effet, Jésus n’est-il pas la pierre angulaire de notre Église sur laquelle elle sera reconstruite et consolidée, à l’instar de Notre-Dame de Paris et de la Résurrection du Christ !


POUR QUE LA PAIX FLEURISSE !
« Comment peut-on espérer la Paix dans le monde
Si les chrétiens eux-mêmes sont divisés ?
Rassemblons notre prière pour que tous soient « UN »
Comme les membres d’un même corps » !
« Notre Père, qui es aux Cieux, que ton règne vienne,
Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
Délivre-nous du mal et par le souffle de ton Esprit-Saint,
Fais rejaillir l’Eau Vive pour que dans notre Église refleurisse la Paix » !

Françoise

(16 NOVEMBRE 2022)

« UNE PORTE OUVERTE DANS LE CIEL » !
Aujourd’hui nous poursuivons la lecture de l’Apocalypse où saint Jean nous révèle ce qu’il a vu ! Voici qu’il y avait une porte ouverte dans le ciel et la voix me parlait en disant : « Monte jusqu’ici et je te ferai voir ce qui doit ensuite advenir. »
Après avoir reçu les messages adressés aux sept Églises, pour leur montrer leurs fautes et les corriger, en les invitant à acheter de l’or et des vêtements blancs pour se purifier et se convertir, Jean reçoit une vision prophétique visant à lui montrer ce qui doit ensuite advenir !

Ce qu’il voit, par une porte ouverte dans le ciel, c’est un trône où siégeait quelqu’un qu’il ne peut nommer, ni voir le visage si ce n’est l’aspect de jaspe ou de cornaline, et tout autour un halo de lumière, avec des reflets d’émeraude ! Il me semble que cela pourrait évoquer une source d’énergie et de purification autour de laquelle siègent vingt-quatre Anciens, portant des vêtements blancs et des couronnes d’or ! Peut-être s’agit-il de ceux qui sont à l’origine de l’ancien et du nouveau testament : les 12 tribus d’Israël et les 12 Apôtres ? Puis, il décrit, devant le trône, comme une mer aussi transparente que du cristal et au milieu, autour du trône, quatre vivants pouvant faire allusion à la vison prophétique d’Ezéchiel : le premier ressemblant à un lion, le deuxième à un jeune taureau, le troisième a comme un visage d’homme et le quatrième ressemble à un aigle en plein vol. Ils ont chacun six ailes et des yeux innombrables tout autour et au-dedans ! Nous savons qu’il s’agit là du symbole représentant les quatre évangélistes, Marc, Luc, Matthieu et Jean qui ont, chacun à leur manière, décrit les moments essentiels de la vie du Christ, de sa naissance à sa mort sur la croix, sa résurrection et son ascension dans le ciel ! Personnellement, j’aime penser que ces quatre vivants représentent tous ceux qui, après s’être convertis, portent des vêtements blancs et des couronnes d’or, ne cessant de dire, jour et nuit : « Saint ! Saint ! Saint ! le Seigneur Dieu de l’univers, Celui qui était, qui est et qui vient. »

DANS LES BRAS DE JÉSUS !
"Quand je suis dans les bras de Jésus,
Je ne suis plus tout à fait de ce monde, je suis déjà sur la route du Ciel !"

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, alors qu’Il était près de Jérusalem, à ses auditeurs qui pensaient que le Royaume de Dieu allait se manifester à l’instant même, Jésus répondit par la parabole d’un homme parti dans un lointain pays pour se faire donner la royauté et revenir ensuite. Il appela dix de ses serviteurs, remettant à chacun une somme de la valeur d’une mine, leur demandant de faire de bonnes affaires. Lorsqu’il revint le premier avait multiplié la somme par dix. Le roi lui déclara : « Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en peu de choses, reçois l’autorité sur dix villes »
Le second avait multiplié la somme par cinq ! Le roi lui dit : « Toi-même sois à la tête de cinq villes » Mais le dernier lui rendit la somme qu’il avait gardée, enveloppée dans un linge ! Le roi lui dit : « Serviteur mauvais, pourquoi n’as-tu pas mis mon argent à la banque ? » et à ceux qui étaient là, il dit : « retirez-lui cette somme et donnez-la à celui qui a dix fois plus » en ajoutant : « Je vous le déclare : on donnera à celui qui a ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. »
Le message de cette parabole qui ressemble étrangement à la parabole des talents dans l’Évangile de Matthieu, peut paraître choquant à une intelligence humaine et ne peut se comprendre qu’avec l’intelligence du cœur ! En effet, il ne s’agit pas d’une injustice en enlevant à celui qui n’a rien pour le donner à celui qui a ! Mais il s’agit d’avoir fait fructifier ce que l’on avait déjà reçu pour obtenir beaucoup de fruits ! Celui qui n’a pas fait cet effort, ne mérite pas de recevoir !

L’HUMILITÉ !
Pour entrer dans le Royaume de Dieu,
L’humilité est le maillon indispensable pour confirmer et valider nos vertus théologales
Que sont la Foi, l’Espérance et la Charité !
Il nous convient de cultiver cet abaissement tout au long de notre vie
Par l’arrosage régulier de la prière, la nourriture de la Parole et l’engrais de l’Eucharistie !

Françoise

(15 NOVEMBRE 2022)

« SOIS FERVENT, CONVERTIS-TOI » !
Hier, le message de Jean dans l’Apocalypse, s’adressait, au nom de celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles, à l’ange de l’Église qui est à Éphèse en disant : « Je connais tes actions, ta peine, ta persévérance. Tu ne manques pas de persévérance et tu as tant supporté pour mon nom, mais j’ai contre toi que ton premier amour tu l’as abandonné ! Convertis-toi, reviens à tes premières actions » !

Aujourd’hui, c’est à l’ange de l’Église qui est à Sardes, qu’il s’adresse en disant : « Je sais que ton nom est celui d’un vivant, mais tu es mort, car je n’ai pas trouvé que tes actes soient parfaits devant mon Dieu ! rappelle-toi ce que tu as reçu et entendu, garde-le et convertis-toi … Tu en as qui n’ont pas sali leurs vêtements, habillés de blancs, ils marcheront avec moi car ils en sont dignes » !

Puis, à l’ange de l’Église qui est à Laodicée : Ainsi parle le Seigneur qui est l’Amen, le témoin fidèle et vrai : « Je connais tes actions, je sais que tu n’es ni froid, ni brûlant, aussi puisque tu es tiède, je vais te vomir de ma bouche ! Alors je te conseille, achète chez moi de l’or purifié au feu, des vêtements blancs pour te couvrir, un remède pour l’appliquer sur tes yeux afin que tu voies. Moi tous ceux que j’aime, je leur montre leurs fautes et je les corrige. Et bien, sois fervent, convertis-toi ! » « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises » !

PAROLE DE DIEU
« Pour vivre de la Parole de Dieu, Il ne suffit pas de l’écouter ou de la lire,
Il faut la mettre en pratique afin qu’elle devienne nourriture » !

Aujourd’hui, 15 novembre 2022, il me semble que c’est à notre sainte Église catholique et apostolique que le Seigneur qui est l’Amen, adresse ce message : « Achète chez moi de l’or purifié, des vêtements blancs pour te couvrir, un remède pour l’appliquer sur tes yeux afin que tu voies. Moi, tous ceux que j’aime, je leur montre leurs fautes et je les corrige. Sois fervent, convertis-toi » ! « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi. »

L’Évangile d’aujourd’hui nous rappelle l’histoire de Zachée ! C’était un homme riche, chef des collecteurs d’impôts que sa fonction rendait impopulaire et considéré comme pécheur par ses concitoyens. Cependant ayant entendu parler de Jésus, il cherchait à le voir et en raison de sa petite taille, il grimpa sur un arbre. C’est là que Jésus l’aperçut et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite il descendit et reçut Jésus avec joie ! On peut dire que Zachée a entendu Jésus et lui a ouvert la porte. Alors Jésus est entré chez lui pour prendre son repas avec lui !

Ainsi lorsque nous cherchons à voir Jésus, il vient lui-même à notre rencontre et frappe à notre porte, surtout si nous nous reconnaissons pécheur, car « Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » ! (Luc 19)

LA HONTE !
Avoir honte de nos péchés, c’est commettre le péché d’orgueil
De ne pas nous reconnaître pécheur et de ne pas croire en l’infinie Miséricorde de Dieu,
Car Il ne refuse pas un cœur brisé et broyé !

POUR QUE LA PAIX FLEURISSE !
« Notre Père, qui es aux Cieux, que ton règne vienne,
Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
Délivre-nous du mal et par le souffle de ton Esprit-Saint,
Fais rejaillir l’Eau Vive pour que dans notre Église refleurisse la Paix » !

Françoise

(14 NOVEMBRE 2022)

« QUE VEUX-TU QUE JE FASSE POUR TOI » ?
Hier, dans l’Évangile, Jésus annonçait la destruction du Temple dont il ne resterait plus pierre sur pierre ! Il parlait alors de son propre corps ! En ajoutant : « Avant tout cela on portera la main sur vous et l’on vous persécutera. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense, c’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que garderez votre vie. » Cette prédiction s’est en effet réalisée avec les persécutions des premiers chrétiens qui ont donné leur vie à cause du Christ, pour rendre témoignage à son Nom ! C’est ainsi que sont morts martyrs, tous les Apôtres à l’exception de saint Jean, choisi pour témoigner par l’Écriture de l’Apocalypse, dont nous commençons la lecture aujourd’hui !

Ce mot « Apocalypse » qui, pour beaucoup évoque la peur en raison des catastrophes qu’il annonce, n’est autre que la révélation de l’histoire de l’humanité depuis la création jusqu’à la fin des temps ! C’est ainsi que commence la lecture d’aujourd’hui : « Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a confiée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir … Jean atteste comme Parole de Dieu tout ce qu’il a vu. « Heureux celui qui lit, heureux ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui est écrit en elle, car le temps est proche. » Il s’agit donc d’une bonne nouvelle qui s’adresse à chacun de nous dont il connaît les actions, la peine et la persévérance, qui ont tant supporté à cause de son Nom, mais qui ont pu abandonner leur premier amour, en nous invitant à nous rappeler d’où nous sommes tombés, afin de nous convertir et revenir à nos premières actions.

CONVERSION
« Chaque pas de notre vie, jusqu’à celui de notre mort,
Doit être un pas de conversion,
Car il n’est point de conversion définitive, avant l’éternité ! »

Lorsque Jésus annonce que le temps est proche, il parle du temps de Dieu et non de celui des hommes car ce qui nous paraît long est infime pour Dieu ! C’est pourquoi il nous fait prendre conscience que nous n’avons pas de temps à perdre pour nous convertir ! Et les événements effrayants dont il parle, sont ceux qui surviennent depuis le début de l’humanité et qui continuent encore aujourd’hui ! Cette destruction du Temple n’est-elle pas la destruction que l’Église, Corps du Christ, subit aujourd’hui ? Cependant, l’Apocalypse après nous avoir révélé toutes ces catastrophes, nous dévoile une fin heureuse avec la victoire du Bien sur le Mal ou la victoire de la Vie sur la mort !

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, il est question d’un aveugle qui mendiait assis sur le bord de la route et qui criait : « Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! » Jésus ordonna, qu’on le lui amène et demanda : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue. » Jésus lui dit : « Retrouve la vue, ta Foi t’a sauvé. » A l’instant même il retrouva la vue et il rendait gloire à Dieu ! Peut-être s’agissait-il de ce saint Sidoine d’aujourd’hui qui est devenu disciple du Christ ?

Personnellement, j’ai moi aussi, été l’aveugle sur le bord du chemin, et quand j’ai rencontré Jésus, il m’a demandé : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » J’ai répondu, « Jésus, doux et humble de cœur, rends mon cœur semblable au tien » et il m’a exaucé au-delà de mes espérances, en me faisant voir, au-delà des apparences ! Depuis, je rends gloire à Dieu et je suis devenue sa disciple en essayant de faire pour les autres ce que j’aimerais que les autres fassent pour moi !

AMOUR INCONDITIONNEL !
« Ayant beaucoup reçu,
Je fais pour les autres ce que j’aimerais qu’on fasse pour moi,
Sans attendre que les autres fassent de même !
Donner sans rien attendre en retour est le signe d’un Amour inconditionnel ! »

Françoise

(13 NOVEMBRE 2022)

« LE JOUR DU SEIGNEUR » !
Aujourd’hui, la première lecture de ce jour du Seigneur, est une prophétie de Malachie qui annonce : « Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise. Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille. Le jour qui vient les consumera, dit le Seigneur de l’univers, il ne leur laissera ni racine, ni branche. Mais pour vous qui craignez mon nom, le Soleil de justice se lèvera : il apportera la guérison dans son rayonnement. »

Ce jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise dont parlait Malachie, plusieurs siècles avant Jésus-Christ, n’était autre que la fin des temps, annonçant le jugement dernier par lequel les impies se consumeront et les justes seront guéris ! Cette prophétie de Malachie, à une époque où l’augmentation des actes d’impiété semblait dénoncer une forme de négligence ou de refus de Dieu par son peuple élu, sonnait comme un avertissement pour annoncer la venue imminente du jour du Seigneur, avant que ne soit attendue la venue d’un Messie !

Depuis la venue du Christ, aujourd’hui, comme chaque dimanche est appelé « Jour du Seigneur » en mémoire de sa Résurrection que nous fêtons au cours de l’Eucharistie, pour nous rappeler qu’Il est déjà parmi nous jusqu’à la fin du monde !

Dans sa lettre aux Thessaloniciens, saint Paul nous dit : « Si quelqu’un ne veut pas travailler qu’il ne mange pas non plus » Il dit lui-même « nous avons travaillé pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous ! Nous avions le droit d’être à la charge mais nous avons voulu être pour vous un exemple à imiter » Je crois comprendre que nous ne pouvons recevoir notre nourriture gratuitement, c’est-à-dire tout attendre de l’autre, sans rien donner en échange ! Ainsi notre travail consiste à fournir un effort de notre part, selon nos talents ou nos capacités, pour gagner notre pain de chaque jour ! Et si nous ne possédons rien, sachons que personne n’est assez pauvre pour ne pas avoir un sourire à donner !

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, aux disciples en admiration devant le Temple, Jésus rappelle qu’il sera détruit et qu’il n’en restera pas pierre sur pierre ! Mais quand ils lui demandent quand cela arrivera-t-il, il ne donne aucun renseignement si ce n’est de ne pas se laisser égarer par des imposteurs ou les phénomènes effrayants qui surviendront ! Cependant il déclare : « Avant tout cela on portera la main sur vous et l’on vous persécutera. Cela vous amènera à rendre témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense, c’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse. Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Nous savons effectivement que tous les Apôtres, à l’exception de saint Jean, resté pour témoigner par l’Écriture, sont morts persécutés en donnant leur vie pour le Christ qui a tenu sa promesse en leur donnant langage et sagesse ! Il me semble que ce message nous est encore adressé aujourd’hui, nous invitant à donner notre vie pour le Christ afin de rendre témoignage à cause de son Nom !

RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE DIEU !
La seule voie qui me permet de répondre librement aux exigences de Dieu,
C’est de m’abandonner à sa Volonté !
Le Sacrement du Pardon et celui de l'Eucharistie
Sont ceux qui me donnent la force d'obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes
Et la Joie d'être jugée digne de subir des humiliations pour le nom de Jésus" !
Ainsi je n’ai aucun mal à renoncer à mes propres désirs
Et à accepter les injustices qui fortifient mon âme pour le salut d’une autre !

Françoise

 

(12 NOVEMBRE 2022)

« COLLABORATEURS DE LA VÉRITÉ » !
Nous ne connaissons pas le destinataire de cette troisième lettre de saint Jean, cependant nous pouvons considérer qu’il s’agit d’un ami puisqu’il le nomme « Bien-aimé » ! C’est pourquoi j’aime à penser qu’elle s’adresse à chacun de nous, aujourd’hui ! En effet, cette lettre n’est autre qu’un message de bénédiction, pour ce que cet ami a fait pour ses frères et particulièrement pour des étrangers qui ont rendu témoignage à sa charité ! ainsi qu’un encouragement à faciliter leur voyage, en précisant, « d’une manière digne de Dieu, car c’est pour son Nom qu’ils se sont mis en route » !

Cependant, cet éloge adressé à un ami en particulier, est également une invitation, qui nous concerne tous, à suivre son exemple, en apportant « notre soutien à de tels hommes pour être des collaborateurs de la vérité » ! Il me semble que ces hommes sont des pèlerins, disciples-missionnaires, qui se sont mis en route, au Nom de Dieu, pour le faire connaître de ville en ville, tels les prêtres de nos paroisses qu’il nous appartient de soutenir par notre prière et nos engagements afin de faciliter leur voyage et d’être avec eux des collaborateurs de la vérité !

UNE LAMPE ALLUMÉE !
J’ai trouvé sur ma route une lampe allumée,
Pour éclairer mes pas sur les pas de Jésus !
J’aimerais être l’huile pour recharger la lampe,
Qu’elle devienne Lumière sur les pas de mes frères !

Dans l’Évangile de saint Luc, Jésus rappelle la nécessité de toujours prier sans se décourager ! Par la parabole du juge qui rend justice à la veuve, simplement pour ne plus être ennuyé par elle, Jésus nous dit : « Ecoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice ! Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ? Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant le Fils de l’homme, quand il viendra trouvera-t-il la foi sur la terre ?

LA FOI
« La Foi naît dans l’incertitude mais se perd dans les habitudes !
Elle est le fruit d’une quête incessante du sens de notre existence ! »

« La PRIÈRE est l’arme qui permet de lutter contre le découragement, PRIER c’est
« Persévérer, Résister, Insister, Espérer, Recevoir ! »

Françoise

 

(11 NOVEMBRE 2022)

« AIMER EN VÉRITÉ » !
C’est par la deuxième lettre de saint Jean que nous commençons la lecture d’aujourd’hui ! Bien que le style de celle-ci soit très différent de celui de Paul, le thème du message reste toujours l’Amour ! C’est ainsi que Jean commence son exhortation : « Moi, l’Ancien, à la Dame élue de Dieu, et à ses enfants, que j’aime en vérité … » « Maintenant, Dame élue, je t’adresse une demande : aimons-nous les uns, les autres. Ce n’est pas là un commandement nouveau, nous l’avions depuis le commencement »

Si nous connaissions les destinataires des lettres de Paul, nous ne savons pas vraiment qui est cette Dame élue à qui il s’adresse ! Mais ne pourrions-nous pas imaginer qu’il s’agit de notre Église d’aujourd’hui, quand il dit : « Beaucoup d’imposteurs se sont répandus dans le monde, ils refusent de proclamer que Jésus-Christ est venu dans la chair, celui qui agit ainsi est l’anti-Christ » !

« Celui qui ne se tient pas à l’enseignement du Christ se sépare de Dieu et nous savons que l’Amour c’est que nous marchions selon ses commandements » ! Jean nous rappelle que ce commandement n’est pas nouveau ! En effet, c’est Jésus lui-même qui nous a dit : « Aimez-vous les uns, les autres, comme je vous ai aimés » en ajoutant : « Il n’y a pas de plus grand Amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » ! Personnellement, je traduis cette phrase par : « Nous devons prendre soin les uns des autres, en s’oubliant soi-même pour se tourner vers eux » ! C’est ce qui s’appelle : Aimer en Vérité !

"On ne peut garder pour soi tout l'Amour que l'on reçoit
Puisque l'Amour est un Don C'est Par Don que nous aimons !"

Quiconque va trop loin et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, se sépare de Dieu !

LE PÉCHÉ !
Le péché c’est détourner son regard du bois de la Croix
Pour le tourner vers soi et oublier les autres !

Dans l’Évangile de saint Luc, Jésus continue son enseignement sur la manière dont se passera le jour où le Fils de l’homme se révélera, à la fin des temps, en rappelant ce qui s’est passé dans les jours de Noé et dans les jours de Loth !

Dans les deux cas, c’est au moment où chacun buvait, prenait femme ou mari, que, au temps de Noé, survint le déluge qui les fit tous périr et dans les jours de Loth, alors que chacun achetait, vendait, plantait ou bâtissait, le jour où il sortit de Sodome une pluie de feu et de soufre tomba du ciel et les fit tous périr ! Ainsi, nous ne savons ni le jour, ni l’heure, et c’est au moment où nous vivons dans l’insouciance que le Fils de l’homme viendra ! Il nous faut être vigilants et nous tenir prêts, car nous ne pourrons revenir en arrière ! Celui qui cherchera à conserver sa vie, la perdra et celui qui la perdra la sauvegardera !

Il en est de même, pour une future maman qui attend la naissance de son bébé ! Elle ne sait pas exactement le jour, ni l’heure, c’est pourquoi, elle veille à préparer sa valise, suffisamment tôt, afin d’être prête à partir, dès l’apparition des premières douleurs, pour accueillir sereinement son enfant ! Si par insouciance elle n’a pas anticipé ce moment, elle risque, dans le désordre de la précipitation, de compromettre le souvenir de cet événement merveilleux qu’est la venue d’un enfant !

ATTENTE ACTIVE DANS L’ESPÉRANCE !
"Il faut prendre le temps de faire les choses
Comme elles se présentent à nous, selon la Volonté de Dieu,
Et vivre l'instant présent, en se laissant regarder par Lui !"

Françoise

(10 NOVEMBRE 2022)

« A L’HORIZON DE L’AMOUR » !
Dans sa lettre d’aujourd’hui à Philémon, saint Paul annonce qu’il renvoie vers lui Onésime, celui à qui il a donné la vie dans le Christ, qu’il appelle son enfant et qui est comme son cœur ! Il avoue qu’il l’aurait volontiers gardé auprès de lui car il lui est bien utile, mais reconnaît qu’il lui sera encore plus utile de le retrouver, non pas comme un esclave mais comme un frère bien-aimé ainsi qu’il l’est pour lui, en ajoutant : « Si donc tu estimes que je suis en communion avec toi, accueille-le comme si c’était moi » !

J’ai moi-même trouvé sur mon chemin un ami que le Seigneur m’a envoyé pour ouvrir mon cœur ! Comme Paul, je trouvais qu’il était très utile pour moi et je pensais avoir toujours besoin de lui ! Cependant j’ai compris qu’il serait plus utile que je le renvoie vers son Maître afin qu’il l’envoie à son tour, là où il y a besoin ! J’avoue que l’idée de me séparer de mon ami a été très douloureuse pour moi, mais lorsque je l’ai acceptée, j’ai pris conscience que si on ne pouvait plus communiquer en se regardant l’un, l’autre, il nous suffisait de nous taire ensemble en regardant dans la même direction pour que nos cœurs se rejoignent en communion, à l’horizon de l’Amour ! Car comme l’a dit Antoine de Saint-Exupéry : « Aimer ce n’est pas se regarder l’un, l’autre, mais regarder ensemble dans la même direction » ! Et depuis, mon cœur trouve du repos dans la présence du Christ en qui je demeure, rendant grâce à Dieu en toute chose, toujours joyeuse et priant sans cesse : « Gloire à Toi, Ô Seigneur, notre Dieu » !

AMITIÉ SPIRITUELLE !
"L’AMITIÉ SPIRITUELLE est une véritable histoire de « PUR AMOUR »,
Qui n’est conditionné par aucun attachement,
Mais qui aspire deux âmes, à cheminer ensemble,
Pour s’élever en communion vers un même idéal !"

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, aux pharisiens qui lui demandent quand viendra le règne de Dieu, Jésus répond : « Le règne de Dieu est au milieu de vous » ! Ceux-là ne comprenaient pas cette affirmation qui ne répondait pas à ce qu’ils espéraient entendre ! En effet, depuis toujours, d’après l’Écriture, les juifs se savaient le peuple choisi de Dieu et ils attendaient la venue spectaculaire, d’un Roi pour les sauver de l’oppression ! Ils ne pouvaient imaginer que ce Dieu transcendant, se ferait immanent pour sauver tous les hommes en toute humilité !

Par sa réponse, Jésus dévoilait à ceux qui avaient des » oreilles pour entendre » qu’Il était Lui-même, le Fils de Dieu fait homme, venu parmi eux pour sauver tous les hommes et qu’après être retourné vers le Père, il demeurerait en chacun de nous, jusqu’à la fin du monde, si nous-mêmes demeurons en lui !

DIEU PLUS GRAND QUE NOTRE COEUR !
"Mon cœur est grand !
Mais Dieu est plus grand que notre cœur
Et Il se fait "tout petit" pour l'habiter tout entier : Père et Fils et Saint-Esprit,
Ce qui fait de mon cœur un temple de la Trinité
Ouvrant grandes ses portes à l'Amour de mes frères !

Françoise

(9 NOVEMBRE 2022)

« J’AI VU L’EAU VIVE » !
C’est au cours d’une vision, que dans la lecture d’aujourd’hui, le prophète Ezéchiel nous révèle l’image qu’il a reçue du Seigneur, pour annoncer ce que nous ne pourrions comprendre sans faire le lien avec l’Évangile de saint Jean !

En effet, tout ce qui a été annoncé dans l’Écriture, Jésus est venu l’accomplir !

Ezéchiel nous décrit « un homme qui le fit venir à l’entrée de la Maison d’où jaillissait l’eau du seuil, puis du côté droit, descendant dans la vallée du Jourdain et se déverse dans la mer Morte dont elle assainit les eaux ! Cette eau assainit tout ce qu’elle pénètre et la vie apparaît en tout lieu où arrive le torrent ! Ainsi, toutes sortes d’arbres fruitiers pousseront, leur feuillage ne se flétrira pas, et leurs fruits ne manqueront pas ! Car cette eau vient du sanctuaire, les fruits seront une nourriture et les feuilles un remède » !

Nous comprenons donc que cette Maison n’est autre que le Temple, sanctuaire de Dieu et qu’il nous faut attendre la mort et la Résurrection de Jésus pour comprendre que ce Temple est son propre Corps d’où jaillit l’eau et le sang de la Vie qui nous sauve du péché, comme nous l’évoque ce chant que nous chantons à Pâques !

J’AI VU L’EAU VIVE
J’ai vu l’eau vive jaillissant du cœur du Christ
Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront : Alléluia !
J’ai vu la source devenir un fleuve immense,
Les fils de Dieu rassemblés chantaient leur joie d’être sauvés,
J’ai vu le temple désormais s’ouvrir à tous
Le Christ revient victorieux montrant la plaie de son côté !

L’Évangile de saint Jean nous montre la colère de Jésus lorsqu’il voit les marchands installés dans le Temple ! les chassant brutalement, il leur dit : « Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » « Détruisez ce sanctuaire et en trois jours je le relèverai. » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps !

Je crois que par l’eau vive de notre baptême nous appartenons nous-mêmes à ce Corps qu’est l’Église, elle-même Maison du Père, faisant de chacun de nous un temple de l’Esprit-Saint ! Il me semble que l’actualité nous montre qu’aujourd’hui encore, le Temple est envahi par des « imposteurs » qui polluent la Maison du Père, mais Jésus est toujours là et Il compte sur chacun de nous pour chasser ces intrus, en invoquant d’une seule voix : « Notre Père, qui es aux Cieux, que ton règne vienne, que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel, délivre-nous du mal et par le souffle de ton Esprit-Saint, fais rejaillir l’Eau Vive pour que dans notre Église refleurisse la Paix » !

"Puisse cette fête de la Dédicace de la Basilique du Latran être pour chacun de nous
Un signe de tendresse, d’Amour et de Charité pour l’Unité de l’Église" !

DIEU PLUS GRAND QUE NOTRE COEUR !
"Mon cœur est grand !
Mais Dieu est plus grand que notre cœur
Et Il se fait "tout petit" pour l'habiter tout entier :
Père et Fils et Saint-Esprit, ce qui fait de mon cœur un temple de la Trinité
Ouvrant grandes ses portes à l'Amour de mes frères !

Françoise

 

(8 NOVEMBRE 2022)

« OSER ACCUEILLIR SOURIRE INVITER SERVIR,                                                                   TELLE EST MA DEVISE » !
Dans sa lettre d’aujourd’hui, Paul continue d’instruire Tite, en lui précisant la manière d’enseigner la saine doctrine, selon les conditions des personnes à qui il s’adresse : Les hommes et les femmes âgés, les jeunes femmes et les plus jeunes qu’il exhorte à être raisonnables en toute chose, lui recommandant d’être lui-même un modèle par sa façon de bien agir, car la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes ! Je suis persuadée que chacun de nous reçoit les grâces à la mesure de ce dont il a besoin, pour accomplir ce que le Seigneur attend de lui !

« FORCE MÉRITANTE » !
« Ce n’est pas à cause de nos mérites que Jésus nous choisit pour la mission,
Mais en raison de nos fragilités, afin que notre « OUI »
Fasse de celles-ci une force méritante » !

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, Jésus continue son enseignement provocateur par la parabole du serviteur inutile ! J’avoue que cette pédagogie qui peut paraître un peu contestataire aux yeux de certains, me convient tout à fait ! En effet, le message qu’elle délivre, inaudible pour nos oreilles, ne peut être compris que par la voie du cœur, qui seul peut décoder le langage de Jésus ! Comme dans la parabole du gérant malhonnête, il n’est pas question de faire l’éloge d’un maître qui méprise ses serviteurs !

Ainsi, si l’on considère que le Maître n’est autre que Dieu lui-même et nous les serviteurs, nous conviendrons que Dieu n’a pas besoin de nous puisqu’il est « CELUI QUI EST », alors que nous, les hommes, n’existons que par Lui ! L’Homme n’est pas fait pour vivre seul et pour se sentir exister, il a besoin de se sentir utile ! C’est pourquoi Dieu a voulu avoir besoin de nous pour que nous soyons au service les uns des autres, en donnant à chacun, les dons ou talents nécessaires dont nous avons besoin pour servir nos frères ! En agissant ainsi, nous ne faisons que notre devoir qui est d’être là, où il y a besoin, comme un serviteur inutile !

"SERVIR" !
« Que je sois » chien de berger », « petite éponge » ou « violon »,
Je veux être au service de ceux qui m’utilisent !
Et si vous aviez parfois besoin d’un paillasson,
J’essaierais humblement de me tenir à vos pieds ! »

Françoise

 

(7 NOVEMBRE 2022)

« GRANDIR ENSEMBLE DANS LA FOI » !
Dans sa lettre d’aujourd’hui, c’est à Tite, son compagnon de voyage que s’adresse saint Paul ! « Je m’adresse à toi, Tite, mon véritable enfant, selon la foi qui nous est commune ! Si je t’ai laissé en Crète, c’est pour que tu finisses de tout organiser et que dans chaque ville tu établisses des Anciens… » Il rappelle que lui, Paul, serviteur de Dieu et Apôtre de Jésus-Christ, a l’Espérance de la Vie Eternelle promise par Dieu, dans la proclamation de l’Évangile qui lui a été confiée par ordre de Dieu !

Ainsi, il confie à Tite la mission d’établir, dans chaque ville de Crète, des Anciens, responsables chargés de former une communauté en lui donnant un enseignement solide, conforme à la doctrine ! Il s’agit d’une aventure nouvelle à laquelle personne n’est encore préparé, c’est pourquoi Paul fait quelques recommandations à son ami pour l’orienter dans ses recherches !

« L’Ancien doit être quelqu’un qui soit sans reproche, puisqu’il est l’intendant de Dieu, époux d’une seule femme, ayant des enfants croyants ! Il doit être accueillant, ami du bien, raisonnable, juste, saint, maître de lui. Il doit être attaché à la Parole digne de foi, pour être capable d’exhorter en donnant un enseignement solide et aussi de réfuter les opposants » !

Il me semble que le choix d’un Ancien, qui n’a pas reçu de formation spéciale pour accomplir cette mission, est basé sur son expérience de vie, conforme à la doctrine, et dont l’exemple doit servir de modèle à la communauté ! Ce témoignage constitue en lui-même un enseignement solide, qui peut amener une jeune génération à découvrir sa vocation, et lui donner envie de consacrer entièrement sa vie au Christ, pour le faire connaître ! C’est probablement ce qui a été à l’origine de notre génération de prêtres actuels qui ont choisi, par le sacerdoce, de donner leur vie à Jésus !

"FOI" et "DOUTE" !
"Le « Savoir » ne laisse pas de place au doute,
Mais la « Foi » est « confiance » dans l’incertitude,
Parsemée du doute qui la fait grandir !"

Je constate moi-même que n’ayant pas fait d’études de théologie, ni même appris la Bible, j’ai toujours vécu l’Évangile en suivant l’exemple de mes parents ! Il me semble que cette petite graine de foi que j’ai reçu à mon baptême, le 25 mai 1949, n’a cessé de grandir doucement, tout au long de ma vie ! Cependant il a suffi d’une formule magique pour préparer mon cœur à s’ouvrir, quelque temps avant la mort de Jacky ! Depuis, avec l’aide de Marie, mon cœur s’est ouvert pour laisser apparaître le visage du Christ que je gardais caché précieusement ! Maintenant, je n’ai plus peur de rendre témoignage de ce qu’il fait de moi chaque jour et qui, en le partageant me fait grandir dans la Foi !

LORSQUE L’ON DONNE, ON REÇOIT !
« Lorsque l’on aide une personne à traverser la rue, on la traverse avec elle,
De même que lorsqu’on aide son enfant à grandir, on grandit avec lui » !

Françoise

(6 NOVEMBRE 2022)

« JE TE DONNE MA VIE, ELLE EST TIENNE » !
Aujourd’hui dans la lecture du deuxième livre des Martyrs d’Israël, nous pouvons lire que sept frères avaient été arrêtés avec leur mère. A coups de fouet et de nerf de bœuf, le roi Antiocos voulut les contraindre à manger du porc, viande interdite. Ils répondirent : « Nous sommes prêts à mourir plutôt que de transgresser les lois de nos pères » ! Ils moururent tous un à un et le dernier, sur le point d’expirer parla ainsi : « Mieux vaut mourir par la main des hommes quand on attend la résurrection promise par Dieu, tandis que toi, tu ne connaîtras pas la résurrection pour la vie. »

Cette lecture me rappelle cette Nuit des Veilleurs qui avait lieu tous les ans à Notre -Dame, pour rendre hommage à tous ces chrétiens qui sont morts en martyrs à travers le monde ! J’avais été bouleversée par le témoignage de ces 17 personnes de tous les âges, qu’on a fait descendre d’un car, leur demandant d’abjurer leur foi chrétienne au risque de mourir s’ils refusaient de le faire ! Ils se sont vu mourir, les uns après les autres, des plus âgés aux plus jeunes, sans qu’aucun d’eux ne renonce à sa foi ! Ce sang versé est la ligne directe pour accéder à la Vie Eternelle !

Je me suis souvent demandé si je serai capable moi-même de mourir pour le Christ, et malgré la peur qu’engendre l’idée de la souffrance, j’ose répondre que « oui » avec la grâce de Dieu ! Car sans Lui rien n’est possible, mais comme le dit saint Paul : « Je peux tout en celui qui me donne la force » !

C’est la raison pour laquelle, dans sa lettre aux Thessaloniciens, saint Paul recommande de prier les uns pour les autres, afin que la Parole du Seigneur poursuive sa course et que nous échappions aux gens pervers et mauvais, car tout le monde n’a pas la foi ! Nous savons bien nous, les chrétiens, que nous sommes la cible préférée du diable qui cherche à nous entraîner dans sa chute, puisque les gens pervers ou mauvais sont déjà sous son emprise ! Le Seigneur nous affermira et nous protègera du Mal. Que le Seigneur conduise nos cœurs dans l’Amour de Dieu et l’endurance du Christ !

RÉPONDRE AUX EXIGENCES DE DIEU !
La seule voie qui me permet de répondre librement aux exigences de Dieu,
C’est de m’abandonner à sa Volonté !
Ainsi je n’ai aucun mal à renoncer à mes propres désirs
Et à accepter les injustices et les humiliations
Qui fortifient mon âme pour le salut d’une autre !

Dans l’Évangile de saint Luc, Jésus nous rappelle que ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts, ne peuvent plus mourir, ils sont semblables aux anges, ils sont enfants de Dieu et enfants de la Résurrection ! « Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais le Dieu des vivants. Tous en effet vivent pour Lui » !

« Ainsi, si nous voulons vivre du Christ n’ayons qu’un seul désir,
Celui de lui appartenir en lui donnant, dès aujourd’hui notre vie » !

DANS LES BRAS DE JÉSUS !
"Le matin à l’heure où je m’éveille, lorsque j’ouvre les yeux,
Je te souris, Jésus et je me donne à Toi,
Jusqu’au soir, à l’heure où je m’endors, quand je ferme les yeux,
Je me blottis, Jésus, et m’abandonne en Toi !"

"Quand je suis dans les bras de Jésus,
Je ne suis plus tout à fait de ce monde, je suis déjà sur la route du Ciel !"

Françoise

 

(5 NOVEMBRE 2022)

« J’AI ÉPROUVÉ UNE GRANDE JOIE » !
Il y a quelques jours, dans une lettre à Timothée, saint Paul confessait qu’il se sentait abandonné de tous, sentiment que j’avais moi-même éprouvé, face au silence et à l’absence de mes amis depuis la mort de Jacky ! Aujourd’hui, dans sa lettre aux Philippiens, saint Paul déclare : « Frères, j’ai éprouvé une grande joie dans le Seigneur à voir maintenant refleurir vos bonnes dispositions pour moi : elles étaient bien vivantes, mais vous n’aviez pas occasion de les montrer ! » Je suis bouleversée de voir à quel point je trouve dans les sentiments de Paul une résonnance à mes propres émotions !

Lundi dernier, à l’Oasis, j’ai eu la très agréable surprise de voir mon amie, de laquelle je me sentais abandonnée, comme je l’avais écrit, en précisant que je ne lui en tenais pas rigueur car je savais qu’elle était très perturbée par la mort de celui qu’elle aimait comme un parent ! Lorsqu’elle est arrivée, elle m’a prise dans ses bras en disant qu’elle pensait à moi tous les jours et qu’elle lisait tous mes éditos, chose que j’étais loin de m’imaginer ! Elle a ajouté qu’elle avait bien compris de qui je parlais, me sentant abandonnée de mes amis, en ajoutant tu sais lire dans nos pensées ! C’est vrai que la mort de Jacky nous a fait beaucoup de mal, et nous n’avons pas une foi aussi grande que la tienne ! Je précise que cette amie est celle qui m’avait offert ma belle croix que je croyais éclatée dans ma chute du 9 juillet ! Ainsi, comme saint Paul, je peux dire la grande joie que j’ai éprouvée à voir refleurir ses bonnes intentions pour moi, qui étaient bien vivantes, mais qu’elle n’avait pas occasion de me montrer ! »

Comme lui aussi je sais vivre de peu et si je n’ai jamais été dans l’abondance, je considère ce que j’ai comme une bénédiction au regard de ceux qui n’ont rien ! Je sais m’adapter aux situations et comme le dit saint Paul : « Je peux tout en celui qui me donne la force » !

PAROLE DE DIEU
« Pour vivre de la Parole de Dieu,
Il ne suffit pas de l’écouter ou de la lire,
Il faut la mettre en pratique afin qu’elle devienne nourriture » !

« Nul ne peut servir deux maîtres, vous ne pouvez à la fois servir Dieu et l’argent ». (Saint Luc 16, 9-15)

NUL NE PEUT SERVIR DEUX MAÎTRES !
« Certains ont choisi de faire confiance à l’argent !
Moi, je choisis l’Amour ! »
« L’argent est réservé à une catégorie de personnes
Qui doivent se battre pour l’avoir et qui vivent dans l’angoisse de le perdre !
L’Amour est donné gratuitement, il est accessible à tous
Et ceux qui le reçoivent vivent dans la Joie de le redonner »
Car « Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir ! » et « l’Amour ne passera jamais ! »

Françoise

(4 NOVEMBRE 2022)

« À L’EXEMPLE DES CITOYENS DES CIEUX » !
Aujourd’hui, saint Paul commence sa lettre aux Philippiens en disant : « Frères, ensemble imitez-moi ! » Si l’on juge ces mots sans écouter la suite, on pourrait penser qu’il agit par orgueil, en se croyant meilleur que les autres ! Mais si on prend soin de l’écouter jusqu’au bout : « Et regardez bien ceux qui se conduisent selon l’exemple que nous vous donnons. » on comprend qu’il s’agit d’une parole bienveillante pour nous inviter à suivre l’exemple de tous ceux qui ont leur citoyenneté dans les cieux ! C’est-à-dire tous ceux qui ont rencontré le Christ et qui marchent à sa suite !

En effet, lorsqu’on a rencontré « Ce Bien qui dépasse tout ! » on a envie de le faire connaître autour de nous en révélant son visage à travers nos actes qui doivent être exemplaires ! Ainsi, nous qui sommes citoyens des cieux, il nous appartient de suivre l’exemple des saints qui nous ont précédés, afin que nous aussi à notre tour, nous puissions dire : « regardez bien ceux qui se conduisent selon l’exemple que nous vous donnons » !

L’exemple des saints que nous connaissons montre que ce ne sont pas des êtres parfaits, mais qui se sont reconnus pécheurs et ont eu confiance dans la Miséricorde infinie de Dieu qui les a sauvés pour transformer leurs pauvres corps à l’image de son corps glorieux ! Le seul modèle parfait étant Marie, conçue sans péché, qui a accepté en devenant la servante du Seigneur, de devenir la Mère de Dieu, il est bon pour nous de choisir parmi la multitude des saints que nous connaissons, celui ou celle à qui nous voulons ressembler en suivant son exemple !

Personnellement j’ai choisi saint Paul pour son enthousiasme et sainte Thérèse de Lisieux pour sa simplicité et son humilité, qui avait elle-même choisi sainte Thérèse d’Avila !

TÉMOIGNER DE L'ÉVANGILE !
"Ce n’est pas attirer l'attention sur soi,
Mais c’est donner aux autres l'envie de nous connaître,
En leur révélant par notre attitude, un visage du Christ, qui sans nous n’aurait pas existé !"

Dans l’Évangile de saint Luc, Jésus disait à ses disciples la parabole du gérant malhonnête ! Pour comprendre cette pédagogie de la parabole dans laquelle le maître fait l’éloge du gérant malhonnête, il faut écouter avec le cœur, c’est-à-dire avec l’Esprit et non avec la chair ! Il ne s’agit pas là de faire l’éloge de la malhonnêteté mais de l’habileté avec laquelle agissent les fils de ce monde, en invitant les fils et les filles de la lumière que nous sommes, à faire preuve d’autant d’habileté pour accomplir la mission qui nous est confiée ! A nous de reconnaître les dons et les talents que nous avons reçus pour en faire bon usage et les rendre productifs afin de faire connaître « Ce Bien qui dépasse tout : le Christ » !

APPELÉ A LA SAINTETÉ
"Si chacun de nous est appelé à la sainteté,
Le meilleur moyen d'être saint est d'aider un autre à le devenir !"

Françoise

(3 NOVEMBRE 2022)

« CE BIEN QUI DÉPASSE TOUT : LE CHRIST » !
« Frères, c’est nous qui sommes les vrais circoncis, nous qui rendons notre culte par l’Esprit de Dieu, nous qui mettons notre fierté dans le Christ Jésus… » C’est ainsi que s’adresse saint Paul aux Philippiens dans sa lettre d’aujourd’hui ! Il rappelle qu’il a lui-même été circoncis à huit jours, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, pour marquer son appartenance au peuple élu de Dieu ! Par l’observance de la loi de Moïse, il était pharisien, persécuteur de l’Église et devenu irréprochable pour la justice que donne la Loi !

Ainsi considérant son action comme légitime, il mettait beaucoup de zèle à persécuter, au nom de Dieu, les chrétiens qu’il considérait comme des blasphémateurs, jusqu’à sa rencontre fulgurante avec le Christ sur le chemin de Damas ! En effet, en le rendant aveugle dans sa chair, cette rencontre lui a ouvert les yeux dans l’Esprit et lui fit prendre conscience que tous ces avantages qu’il avait de placer sa confiance dans la chair, étaient comme une perte à cause du Christ !

Il prit alors une toute autre direction en mettant sa fierté dans le Christ Jésus, pour lequel il déploya son enthousiasme à prêcher l’Évangile à toutes les nations, « à cause de ce bien qui dépasse tout : la connaissance du Christ Jésus, mon Seigneur » !

LE VISAGE DU CHRIST !
Lorsqu’on a la Joie d’avoir fait une rencontre personnelle avec le Christ,
Nous ne devons pas le garder pour soi, il nous appartient de montrer son Visage
Pour donner aux autres l’envie de le connaître !

Dans l’Évangile de saint Luc, Jésus dit la parabole de la brebis perdue et je ne peux m’empêcher de faire le lien avec la lecture de saint Paul ! Il me semble que ceux qui se considèrent eux-mêmes comme cathos, sont les brebis installées, bien à l’abri dans la bergerie sous l’œil attentif du berger ! Ils forment des petits groupes, par affinités et sont persuadés, comme Paul d’agir pour Dieu, selon ses commandements ! Mais quand le berger s’aperçoit qu’une brebis manque à l’appel, il part à sa recherche et lorsqu’il la retrouve, il la ramène tout joyeux, faisant éclater l’esprit de fête à la bergerie !

Cependant, cette brebis retrouvée n’a qu’une envie, c’est de ressortir pour faire connaître ce bien, qu’elle vient de découvrir et qui dépasse tout : la connaissance du Christ Jésus son Sauveur ! Elle a du mal à trouver sa place dans ce qu’elle considère comme un « entre-soi » car elle se sent différente des autres dont elle ne connaît pas les habitudes, et souhaite élargir le cercle en allant à la rencontre d’autres brebis perdues, encourageant les autres à la suivre ! Beaucoup hésitent par peur de rencontrer le loup et de perdre leur place parmi les élus ! Ils sont tellement bien installés et sûrs de leur sort qu’ils n’osent prendre le risque de sortir de leur zone de confort. Mais elle, est prête à risquer sa vie pour permettre à d’autres de connaître ce bien qui dépasse tout : Le Christ, son Sauveur, afin de faire d’eux, des chrétiens, prêts à tout risquer pour le suivre !

« C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion » ! (Luc 15)

HABITUDE DES HABITUDES !
« Il est bon de prendre des habitudes
Pour ordonner sa vie et lui donner du sens,
Mais il est essentiel d’en changer
Lorsque celles-ci deviennent une habitude dont on a oublié le sens ! »

Françoise

(2 NOVEMBRE 2022)

« ÉPREUVE RÉVÉLATRICE » !
Alors qu’hier nous fêtions la Communion des saints sur terre et au ciel, aujourd’hui, nous célébrons la commémoration des morts ! La différence c’est que si tout baptisé dans l’Esprit Saint est un saint en puissance, il ne le deviendra effectivement qu’après son entrée dans la Vie Eternelle !

Dieu nous a créés à son image, pour que nous devenions semblables à Lui ! Celle-ci ressemble au négatif d’une épreuve photographique qui, pour être révélée, doit passer par le bain de la mort et par la purification dans le sang de l’Agneau, avant de refléter le véritable visage du Christ qui nous ouvrira la porte du Royaume Eternel !

Bien sûr, le temps de purification dépend beaucoup de la qualité du négatif que seul Dieu est capable de juger ! C’est pourquoi il nous appartient de prier pour nos défunts, en les confiant à la Vierge Marie, afin qu’elle accélère le processus de purification qui, dans l’Espérance de la Résurrection, les fera entrer dans la Vie Eternelle !

Dans sa lettre aux Corinthiens, saint Paul nous dit : « Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés ! Il faut en effet que cet être périssable que nous sommes, revête ce qui est impérissable, il faut que cet être mortel revête l’immortalité ! Alors se réalisera la parole de l’Écriture : La mort a été engloutie dans la victoire ! Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire » !

Dans l’Évangile selon saint Matthieu, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, il séparera les hommes les uns des autres et dira aux justes qui sont à sa droite : Venez-les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde ! Car j’avais faim et vous m’avez donné à manger … Alors les justes répondront : Seigneur quand est-ce que nous t’avons nourri ? … Le Roi leur répondra : « Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ! »

« Moi, je suis la Résurrection et la Vie, dit le Seigneur.
Celui qui croit en moi ne mourra jamais ! » (Jn 11)

L’HUMILITÉ !
Pour entrer dans le Royaume de Dieu,
L’humilité est le maillon indispensable pour confirmer et valider nos vertus théologales
Que sont la Foi, l’Espérance et la Charité !
Il nous convient de cultiver cet abaissement tout au long de notre vie
Par l’arrosage régulier de la prière, la nourriture de la Parole et l’engrais de l’Eucharistie !

Françoise

(1er NOVEMBRE 2022)

« LA COMMUNION DES SAINTS » !
Aujourd’hui, dans la lecture de l’Apocalypse, saint Jean nous révèle ce que sera l’ascension dans la Jérusalem Céleste de tous ceux qui sont marqués du sceau ! Il précise qu’il s’agit d’une foule immense, de toutes nations, tribus, peuples et langues, que nul ne pouvait dénombrer et qui sont marqués du sceau du baptême qui les a faits enfants de Dieu ! Ainsi cette révélation est une Bonne Nouvelle, puisqu’elle concerne tous ceux qui viennent de la grande épreuve, c’est-à-dire à tous les membres de l’Église, devenus enfants de Dieu, dont nous faisons partie, et qui ont lavé et blanchi leurs robes par le sang de l’Agneau !

Dans sa première lettre, saint Jean nous rappelle quel grand Amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu et nous le sommes. Voilà pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu ! Cependant ce que nous serons n’a pas encore été manifesté et quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables ! C’est l’Espérance de le voir tel qu’il est qui nous rend pur comme Lui-même est pur !

ÊTRE SAINT !
"Ne rêvons pas de devenir saint ! Soyons-le !"

Dans l’Évangile de saint Matthieu, c’est Jésus lui-même qui nous donne la recette pour devenir saint !
1. Heureux les pauvres de cœur ! …
2. Heureux les doux ! …
3. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice ! …
4. Heureux les miséricordieux ! …
5. Heureux les cœurs purs ! …
6. Heureux les artisans de Paix ! …
7. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice ! …
8. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute, et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi !
« Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! »

LES PETITS GESTES !
« Ce sont les petits gestes « insignifiants » de chaque jour, accomplis avec Amour
Qui conduisent à la sainteté des « Gens ordinaires » !"

Françoise